25 — 28.05.2022

Alice Ripoll / Cia REC Rio de Janeiro

Lavagem

danse

Pilar

Venue avec une chaise roulante à confirmer lors de la réservation en ligne ou via le box officeAccessible pour des personnes en chaise roulante | ⧖ 1h10 | €18 / €15 | Age rating: 14 years

À l’aide de seaux, d’eau, de savon et de mousse, les danseur·ses de la compagnie brésilienne REC explorent avec Alice Ripoll l’action de récurer comme geste scénique et politique. Colorant les corps noirs, les bulles suggèrent un monde onirique mais par sa nature même, le savon est également source de frustration, empêchant les performeur·ses de se tenir debout, les contraignant à s’éloigner les un·es des autres ou à se soutenir mutuellement. Après aCORdo et CRIA, Alice Ripoll revient pour la troisième fois au Kunstenfestivaldesarts pour y présenter Lavagem. L’étude de la notion de « propreté » devient pour Ripoll l’objet d’une enquête sur les identités acculées à accomplir certaines tâches dans nos sociétés, une constatation devenue encore plus criante avec la pandémie, au Brésil et au-delà. Cette question ouverte est également soulevée par les danseur·euses qui, en établissant une relation plus étroite et plus directe avec le public, tentent de renverser les hiérarchies sociales ainsi que les rapports préétablis entre la scène et la salle.

read more

LAVAGEM

Dans Lavagem, la dernière œuvre d’Alice Ripoll et Cia REC, la réalité et l’imaginaire se rejoignent dans un délire proche du rêve apocalyptique. À l’aide de seaux, d’eau et de savon, la performance propose une analyse critique des images ambivalentes que suscitent l’acte de nettoyer, dans sa représentation sur scène et à travers l’histoire. Les composantes de la chorégraphie suggèrent des images poétiques et multiples évoquant l’exode, la traversée, le rituel, la renaissance et la résistance.

En portugais du Brésil, le mot « lavagem » signifie « propreté », « nettoyage », « assainissement » mais aussi « pâtée pour cochons ». « Lavagem de dinheiro » désigne le blanchiment d’argent, une manière de maquiller les revenus illicites. « Lavagem cerebral » – lavage de cerveau en français – signifie forcer quelqu’un à penser d’une certaine manière. « Alma lavada » – âme nettoyée – se traduit par l’apaisement, le fait d’avoir l’âme en paix, sans problèmes attendant d’être résolus.

Qu’est-ce qui a besoin d’être nettoyé ? Les maisons, la saleté dans les pièces ? Les traces laissées derrière nous, les faits historiques ? Les effluves corporels, que l’on ne sent qu’en se rapprochant des autres ? La mousse de savon colore les corps, tente de les rendre invisibles ; les bulles suggèrent un monde onirique, contrastant avec le manque criant de mobilité sociale dans la vie réelle.

La performance emporte le public par son aspect pictural, et l’amène à réfléchir au statut social et à la hiérarchie, à la prédestination et aux opportunités.

Créant un rapport très fort avec le public, la pièce ouvre à de nouvelles façons d’établir le contact entre les performeur·euses et les spectateur·ices et à d’autres manières de partager l’espace commun. Si la proximité physique peut rendre claustrophobe ou suggérer une oppression réelle ou symbolique, elle peut aussi créer un giron chaleureux, où se perçoivent les odeurs, les grains de peau et la chaleur émanant des corps.

Lavagem donne à voir un passé ancestral empli de luttes, mais aussi de secrets recelant joie et allégresse.

Présentation : Kunstenfestivaldesarts, Pilar
Mise en scène : Alice Ripoll | Idée originale : Alan Ferreira | Performeur·ses : Alan Ferreira, Hiltinho Fantástico, Katiany Correia, Rômulo Galvão, Tony Hewerton, Tuany Nascimento | Directrices de production : Natasha Corbelino, Corbelino Cultural | Assistante de production, assistante plateau : Thais Peixoto | Assistante artistique : Laura Samy | Assistantes musique : Rodrigo Maré, Helena Bittencourt | Photos: Renato Mangolin | Scénographie : Raquel Theo | Visagisme, accessoires : Cleber de Oliveira | Costumes : Paula Ströher | Création lumières : Tomas Ribas   | Technicien lumières : Nadja Naira | Planning tournée : ART HAPPENS | Soutien : Rafael Machado Fisioterapia 
Coproduction: Kunstenfestivaldesarts, PACT Zollverein, Kaserne Basel, Wiener Festwochen, Julidans, Festival de la Cité Lausanne, Passages Transfestival, Romaeuropa Festival et Teatro di Roma – Teatro Nazionale, Festival d’Automne à Paris
Merci à : Alexandre Belfort, Sulamita Costa, Juliana França, André Oliveira, Walace Ferreira, Juliete Schultz, Mauricio Lima, Pedro Bento, Thamires Candida, Dilo Paulo, Diewry Patrick, Lenna Santos de Siqueira, Camila Rocha, Centro Coreográfico da Cidade do Rio de Janeiro, Arnoldo Pereira de Souza, Anita Tandeta, Camila Moura, Renato Linhares, Cecilia Ripoll, Andrea Capella, Casa de Mystérios e Novidades
 

website by lvh