Simple as ABC #3: The Wild Hunt

    21/05  | 20:30
    22/05  | 20:30
    24/05  | 19:00
    24/05  | 22:00
    25/05  | 19:00
    25/05  | 22:00
    27/05  | 19:00

€ 18 / € 15
1h30
EN/FR/GR/Arabic/Farsi > NL/FR, NL/EN

Les sous-titres diffèrent d'une représentation à l'autre
NL/FR le 21, 22, 24/05 (19:00), 25/05 (22:00), 27/05
NL/EN le 24/05 (22:00), 25/05 (19:00)

Un nuage de voix réunies dans un musée imaginaire. Les corps sont retenus ailleurs, mais ici, des narrateurs absents relatent des histoires de chasse à l’homme. Certaines voix sont entendues. Beaucoup ne le sont pas. Mais toutes sont expertes d’une réalité bien spécifique. Gens de théâtre, journalistes, politiciens, membres des forces de l’ordre : tous chassent quelque chose. Parfois des êtres humains. Un spectacle sonore sans acteurs qui donne à entendre des bribes de conversations en arabe, anglais, farsi, français et grec, recueillies autour de la Méditerranée. En échantillonnant des heures d’enregistrement, Simple as ABC #3 compile un portrait plurivoque de la chasse à l’homme contemporaine. The Wild Hunt est le troisième épisode de la série Simple as ABC autour de la machine mise en place pour gérer la migration en Occident. Ce volet vient après un essai audio à propos de la technologie de pointe utilisée pour la détection et d’une comédie musicale documentaire sur la numérisation des frontières de l’UE.

Texte : Said Reza Hosseini Adib, Samaneh Arian, Aristotle, Ghazi Ayari, Thomas Bellinck, Rihab Chaabane, Abir Farhat, Karima Ganji, Parisa Heidari, Chamseddine Marzoug, Vasilis Mathioudakis, Mounir, Fatemeh Mousavi, Mohammad Javad Mousavi, Farouk Ouartani, Racist Violence Recording Network, Marwen Sammoud, Ervin Shehu, Yiouli Vitou
Collaboration artistique : Jeroen Van der Ven
Mise en scène : Thomas Bellinck
Dramaturgie : Esther Severi
Interprétation : Said Reza Hosseini Adib, Yasmine Bhar, Hayfa Ghozzi, Rym Haddad, Pafsanias Karathanasis, Amal Rouissi, Georgia Spyropoulou, Aisha Zaied
Conception lumière : Lucas Van Haesbroeck
Technicien lumière : Marie Vandecasteele
Performance : Said Reza Hosseini Adib, Ghazi Ayari, Thomas Bellinck, Abir Farhat, Karima Ganji, Parisa Heidari, Chamseddine Marzoug, Mounir, Fatemeh Mousavi, Mohammad Javad Mousavi, Farouk Ouartani, Nikos Palaiologos, Orestis Seferoglou, Ervin Shehu, The 5th Grade of the 28th Elementary School of Athens, Yiouli Vitou
Responsable de production : Celine van der Poel
Production : Dimitra Dernikou, Yalena Kleidara, Francesca Pinder, Sandra Raes Oklobdzija, Aisha Zaied
Pyrotechnie & régie : Niels Antonissen
Recherche et assistanat de production : Kaat Balfoort, Hayfa Ghozzi, Pafsanias Karathanasis, Bilel Melki, Amal Rouissi, Georgia Spyropoulou, Laurien Versmissen
Scénographie : Camille Lemonnier
Décor : Niels Antonissen, Guy Cuypers, Daan Roosen, Toneelhuis Decoratelier, Tim Vanhentenryck, Marjan Verachtert
Conception sonore : Bart Celis
Édition sonore : Lars Morren, Emiel Redant, Johannes Ringoot
Technicien son : Arthur De Vuyst
Scénographie : Mathias Batsleer, Steven Bontinck, Ijf Boulet, Victor Dries, Johannes Rigoot, Diederik Suykens, Bert Van Dijck
Responsable production technique : Arthur De Vuyst
Transcription : Samia Amami, Sana Chamekh, Farideh Ghalandari, Amira Hamdi, Cyrine Ben Ismail, Yalena Kleidara
Traduction et surtitres : Yasmine Akrimi, Amal Boualga, Vassilis Douvitsas, Mahdieh Fahimi, Farbod Fathinejad, Iannis Goerlandt, Welid Hmeissia, Haythem Khamri, Yalena Kleidara, Marwa Manai, Anna Muchin, Eleni Nasiou, Juliane Regler, Mona Silavi

Production : ROBIN
Coproduction : Dream City / L’Art Rue (Tunis), De Grote Post (Ostend), Fast Forward Festival / Onassis Cultural Centre (Athens), Kaaitheater (Brussels), Kunstenfestivaldesarts (Brussels)
Avec le support de : KASK / School of Arts of University College Ghent, LabexMed / Maison Méditerranéenne des Sciences de l'Homme (Marseille), The Flemish Community of Brussels, The Flemish Government
Concept inspiré de : Grégoire Chamayou, « Manhunts: A Philosophical History »
Entretiens de recherche supplémentaires : The Asylum Service, The European Border and Coast Guard Agency, The Hellenic Police
Merci à : Halima Aissa, Ifigeneia Anastasiadi, Dimitris Angelidis, Anonymous, Katia Arfara, Simon Baetens, Louise Bergez, Marc Bernardot, Moon Blaisse, Hassen Boubakri, Sana Bousbih, Dimitris Christopoulos, Ismael Cissé, Patrick De Coster, Johan Dehollander, Bert De Puydt, Omar Fassatoui, Apostolis Fotiadis, Jan Goossens, Hamma Weld Hamida, Louis Janssens, Lobna Jlassi, Ebia Joel, Wafa Kanzari, Khalid Koujili, KVS, Malek Lakhal, Mostfa Lakhdher, Lorena Lando, Leon Konda Ler, Mohsen Lihidheb, Mahdi Mabrouk, Jalel Mahmoudi, Ahmed Mansour, Brigitte Marin, Fatma Mathlouthi, Rosine Mbakam, Yonus Mohamed, Selma Ouissi, Kostis Papaioannou, Lefteris Papagiannakis, Clio Papapantoleon, Stéphanie Poussel, Fanny Robles, Eleni Spathana, Isabel Mohedano Sohm, Imed Soltani, Timo Sterckx, Loes Swaenepoel, Toneelhuis, Carine van Bruggen, Naomi Van Der Horst, An van. Dienderen, Eleonore Van Godtsenhoven et al.

Back to top

En 2009, Thomas Bellinck (né Recklinghausen en 1983) obtient son diplôme de metteur en scène au RITS, l’école des arts audiovisuels et dramatiques de Bruxelles. Avant cela, Thomas a étudié la philologue germanique à l’université de Louvain. En 2010, avec le comédien Jeroen Van der Ven, son compagnon d’études, il fonde la compagnie Steigeisen. Sous la bannière de Steigeisen, et souvent en collaboration avec le Royal Flemish Theatre, ils créent Lethal Inc. ; De Onkreukelbare et Memento Park. En 2011, Lethal Inc., une performance PowerPoint sur la quête de méthodes humaines d’exécution, est sélectionnée pour Het Theaterfestival 2011. En 2015, en collaboration avec Pieter De Buysser, auteur et homme de théâtre, Bellinck fonde la société de production ROBIN, basée à Bruxelles et dirigée par des artistes. La même année, il commence à travailler sur Simple as ABC, une série de performances et d’installations étudiant le dispositif européen de « mobility management ». Dans le cadre d’Infini 1-15 (KVS), le projet d’ateliers scénistiques de l’artiste Jozef Wouters, Thomas crée Simple as ABC #1: Man versus Machine, un essai théâtral sur la technologie de détection de pointe. En 2016, il est nommé chercheur à la KASK/School of Arts (Haute école de Gand), où il devient un membre fondateur de l’école du documentaire spéculatif. En 2017 il monte Simple as ABC #2: Keep Calm & Validate, un documentaire musical sur la numérisation de la gestion des flux migratoires basé sur des entretiens avec des directeurs, des officiels et des consultants travaillant pour différentes agences et institutions européennes. À partir de 2018, Thomas travaille sur Simple as ABC #3: The Wild Hunt à Athènes, Bruxelles, Marseille, Ostende et Tunis. 

Back to top