Four Months, Four Million Light Years

    27/05  | 20:00 - 20:30
    28/05  | 19:00 - 19:30
    29/05  | 22:00 - 22:30
    30/05  | 17:00 - 17:30
    30/05  | 20:00 - 20:30

€10 / €7
English → NL, FR

Four Months, Four Million Light Years prend la gravure coloniale de l’érudit hollandais Nicolas Witsen légendée « Shaman or Devils Priest from the Tungus » comme point de départ d’un voyage spirituel dans le temps. Cette illustration du 17e siècle est la première représentation occidentale d’un chamane. Abondamment relayée par des missionnaires en vue de discréditer le chamanisme, cette image caricaturale inaugure un protocole descriptif racialiste et infantilisant des populations asiatiques par des ancêtres blanches d’Occident. Croisant les fils narratifs et/ou plastiques que lui procurent textes, séquences filmées, aquarelles et jeu de percussions, Sara Seijin Chang tisse un récit-mémorial à propos de celles et ceux qui ont été contraints d’abandonner leur famille. Les « quatre mois » qui figurent dans le titre renvoient au temps que durait la mise à disposition d’une enfant coréenne pour le marché lucratif de l’adoption trans raciale : un marché construit sur un imaginaire inchangé depuis trois siècles. Depuis que l’artiste a renoué les liens avec sa culture, des chamanes lui ont confié que si elle n’avait pas été soumise à une migration forcée, elle serait devenue chamane à son tour. Un rituel qui rend hommage à celles et ceux qui ont été arrachées à leurs mères et pères, ainsi qu’à leur culture, leur terre, leurs ancêtres et leurs esprits.

Face à la crise du SRAS-CoV-2, nous avons dû annuler ce projet

Présentation : Kunstenfestivaldesarts-Charleroi danse  

Artiste / metteuse en scène : Sara Sejin Chang
Création sonore : Céline Gillian
Chant, percussions : Yan Vandenbroucke
Percussions : Leslie Maes
Costumes : Lila John
Montage du film et retouches colorimétriques : Paul Millot et Sara Sejin Chang
Budget et soutien à la production : Katrien Reist  

Soutenu par : The Mondriaan Foundation, Kunstenwerkplaats De Pianofabriek, GRIMONSTER

Coproduction : Kunstenfestivaldesarts, Berlin Biennale

Back to top

Sara Sejin Chang (Sara van der Heide)

Née en 1977, Busan, Corée du Sud
Vit et travaille à Amsterdam et à Bruxelles

L'artiste visuelle Sara Sejin Chang (Sara van der Heide) a été résidente aux Ateliers, Amsterdam (1999-2001), et artiste en résidence à l'ISCP, New York (2007) ; à WIELS, Bruxelles (2016).

Les dessins, installations, performances, films et interventions de Sara Sejin Chang (Sara van der Heide) examinent les idées patriarcales et impérialistes occidentales sur la linéarité, le genre, l'État-nation, la matérialité, la spiritualité et la construction du monde.

Chang (Van der Heide) négocie des vues biaisées sur les histoires et les sociétés en proposant une série de propositions qui réimaginent et se réapproprient les méthodes, les événements et les sites historiques et politiques. Souvent, ces œuvres sont présentées comme des gestes poétiques et intimes qui centralisent une approche méta-cosmique et inclusive de la modernité. Dans nombre de ses œuvres, Chang (Van der Heide) s'inspire de son historiographie et réfléchit paradoxalement sur ces processus et interventions artistiques en tant qu'actes de réparation, de guérison et d'appartenance historiques.

Sara Sejin Chang (Sara van der Heide) a récemment présenté des spectacles et des performances :

Dhaka Art Summit, Dhaka, Bangladesh; Stedelijk Museum Amsterdam, Amsterdam; the Van Abbemuseum, Eindhoven; Sharjah Biennial 13, Beirut; the 1st Asia Biennial/the 5th Guangzhou Triennial, Guangzhou; The School of Kyiv: Leipzig Class. Seminar: Politics of Form, Part of the Kyiv Biennial; the 19th Biennale of Sydney, Sydney; the 11th Incheon Women Artists’ Biennale, Incheon; KIOSK, Gent; M HKA, Antwerp; If I Can’t Dance, I Don’t Want To Be Part Of Your Revolution, various locations; De Pont, Tilburg; Fondazione Giuliani, Rome; De Appel, Amsterdam; Marres, Maastricht; Walker Art Center, Minneapolis; Temporary Gallery, Cologne; De Vleeshal, Middelburg; 44th International Film Festival Rotterdam; Het Concertgebouw, Amsterdam; Argos, Brussels; Kunstverein Amsterdam; Espai d'art Contemporani de Castelló, Spain; WIELS, Andalusian Center for Contemporary Art, Sevilla

Back to top