Éléphant ou le temps suspendu

    25/05  | 20:30 - 21:00
    26/05  | 20:30 - 21:00
    27/05  | 20:30 - 21:00
    28/05  | 20:30 - 21:00
    29/05  | 11:00 - 11:30
    29/05  | 20:30 - 21:00

€ 18 / €15

L’Éléphant de Bouchra Ouizguen est un corps collectif. Son existence fragmentée est formée par les mouvements de sept danseur·euses qui lui prêtent leur voix et leur identité. Oscillant entre force et fragilité, ils créent une chose perpétuellement en passe de disparaître, évoquant la fragilité du présent, voire l’éléphant lui-même, dont l’espèce est menacée d’extinction d’ici la fin de la décennie prochaine. Bouchra Ouizgen est une figure majeure de la danse et de la chorégraphie contemporaine au Maroc, où elle s’engage depuis toujours dans le développement d’une scène chorégraphique locale. Après les oiseaux de Corbeaux – qui fut l’un des spectacles majeurs de l’édition du Kunstenfestivaldesarts 2015 et fi t ensuite le tour du monde – Bouchra Ouizgen nous revient avec une nouvelle création. En puisant dans la richesse orale des interprètes, elle propose une fascinante chorégraphie qui prend la forme d’un concert. Les mouvements y coexistent avec les voix et les percussions, telle une chanson monochrome qui s’ouvre petit à petit sur un paysage plus coloré. Éléphant ou le temps suspendu nous invite en réalité à s’interroger sur l’espoir face à la disparition des choses.

Face à la crise du SRAS-CoV-2, nous avons dû annuler ce projet

Présentation : Kunstenfestivaldesarts-De Kriekelaar

Direction artistique : Bouchra Ouizguen
Danseurs, danseuses et chanteuses : Kabboura Aït Ben Hmad, Harald Beharie,
Fatima El Hanna, Milouda El Maataoui, Bouchra Ouizguen, Halima Sahmoud, Malika Soukri
Lumières : Eric Wurtz
Administration et production : Mylène Gaillon

Production : Compagnie O
Avec le soutien de la Fondation d’entreprise Hermès dans le cadre de the New Settings Program
Coproduction : Festival Montpellier Danse, Théâtre Garonne, Kunstenfestivaldesarts,
Festival d’Automne à Paris, Les Spectacles vivants - Centre Pompidou, Hau, Kampnagel,
Wiener Festwochen

Back to top

Bouchra Ouizguen
Bouchra Ouizguen est une danseuse chorégraphe marocaine née en 1980 à Ouarzazate. Elle vit et travaille à Marrakech où elle s’est engagée dans le développement d’une scène chorégraphique locale depuis 1998. Danseuse autodidacte dès l’âge de 16 ans, elle crée ses premières pièces expérimentales telles que Ana Ounta ou Mort et moi nourries par ses intérêts pour le cinéma, la littérature, la musique... Co fondatrice de l’association Anania en 2002, avant de fonder sa Compagnie O  en 2010 ; elle collabore notamment avec Mathilde Monnier, Bernardo Montet, Boris Charmatz, Julie Nioche et Abdellah Taïa… En 2010, elle reçoit en France le prix de la révélation chorégraphique de la société des auteurs et compositeurs dramatiques (Sacd) et le prix du syndicat de la critique Théâtre Musique Danse avec le libérateur Madame Plaza, où elle partageait la scène avec des artistes issues de la tradition des Aïtas. En 2011, elle crée avec le chorégraphe Alain Buffard le solo Voyage Cola dans le cadre des Sujets à Vif du Festival d’Avignon. En juin 2012, elle créée Ha! au Festival Montpellier Danse et qu’elle présente ensuite en 2013 au Centre Georges Pompidou. En février 2014, elle crée Corbeaux pièce-scuplture pour 17 danseuses à la Biennale Art In Marrakech. Cette performance lui inspirera deux vidéos « Corbeaux » et « Fatna », présentées dans le cadre d’une installation au Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM) à Marseille en 2017. En 2015, elle réunit quatre artistes ayant déjà participé à ses précédentes pièces pour créer Ottof - Les fourmis, en berbère – présenté au Festival Montpellier Danse en juin 2015. En 2017, elle créé Jerada, spectacle imaginé pour les danseurs de Carte Blanche, Compagnie nationale de danse contemporaine de Norvège. Le spectacle reçoit en 2018 le Prix de la critique du meilleur spectacle de danse en Norvège. En 2019, son spectacle Eléphant est présenté à la Biennale internationale d’art contemporain de Rabat au Musée des Oudayas et est accompagné par les oeuvres de l’artiste marocain Moulay Youssef Elkahfai avec qui elle a collaboré au moment de la création du spectacle.

Ses spectacles sont présentés à l’international dans des institutions telles que le Tate Modern, le Musée national d’art moderne et contemporain de Séoul, le Brooklyn Museum, Power Station of Art à Shanghai etc.

 

Back to top