Sortie du second épisode de The Ramallah Club Network

08/10/2020

Dans le second épisode de The Ramallah Club Network, Samah Hijawi et Reem Shilleh abordent avec le réalisateur Michel Khleifi la notion de mémoire et parlent de son travail cinématographique.

L'épisode est en arabe et est diffusé à 14:30 sur Radio Al-Hara.  

En plus, vous pouvez voir le film de Michel Khleifi Maaloul Celebrates Its Destruction jusqu'à dimanche soir sur la page de The Ramallah Club Network.

Le premier épisode d'Ikọ est en ligne

07/10/2020

À l'occasion de The Diasporic Schools, l'artiste Otobong Nkanga et la commissaire d'exposition Sandrine Honliasso ont lancé et co-fondé au cours des derniers mois le projet Ikọ.

Ikọ est un projet sonore qui est diffusé chaque mercredi d'octobre et qui accompagne les auditeur·ices dans une réflexion sur les formes de circulation, d'économie, de soins mais aussi à propos de la mobilité des idées, des personnes et des biens

Ikọ apparaît simultanément sur le site du projet et sur celui du festival durant toute la durée du mois d’octobre. Celui-ci culminera par une conversation avec Otobong Nkanga et Sandrine Honliasso dans le cadre du Public Programme qui clôture The Diasporic Schools.

Écoutez ici Ikọ - épisode 1 : Repairing bodies and land with Aisha Conté

The Ramallah Club Network

01/10/2020

C'est aujourd'hui que débutent les six projets artistiques qui composent The Diasporic Schools. Les moments de partage avec le public prendront plusieurs formes et se termineront par un programme public en ligne.

Cette après-midi, à 14:30, et tous les jeudis d'octobre, vous pouvez écouter l'émission hebdomadaire The Ramallah Club Network sur Radio Al-Hara. Les artistes Samah Hijawi et Reem Shilleh y rassemblent différentes voix issues de la diaspora palestinienne et mettent ainsi en lumière son histoire et son actualité.

Une session d'écoute et de réflexion est aussi organisée tous les vendredis à 18:30 en compagnie des artistes à Lagrange Points, la librairie-café littéraire de langue arabe basée à Bruxelles.

Toutes les informations sont sur la page de The Ramallah Club Network.

Frie Leysen (1950 — 2020)

22/09/2020

C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de Frie Leysen aujourd’hui. En 1994, avec Guido Minne, Frie Leysen a fondé le Kunstenfestivaldesarts à Bruxelles. Leur démarche était radicale : gommer les divisions et les incompréhensions internes du paysage culturel belge. Ils entendaient alors rassembler les communautés francophones et néerlandophones et les confronter avec les créations d’artistes internationaux·les montré·e·s pour la première fois dans un contexte européen. 

Frie Leysen faisait figure d’exemple pour nous tous·tes. Son engagement politique, son incroyable générosité envers les artistes et le public, son regard artistique acéré et son intégrité rayonnaient bien au-delà de nos frontières. 

Elle nous manquera terriblement.

Nos pensées vont à sa famille, à ses ami·e·s et à tou·te·s celleux qui ont eu la chance de la connaître. 

La direction du festival a écrit une lettre pour exprimer sa profonde tristesse et donner la mesure de cette disparition.

Letters from Attica : représentations supplémentaires

07/09/2020

Deux représentations supplémentaires de Letters from Attica de Begüm Erciyas ont été programmées le 08.09 à 16:00. Elles se joueront en repectivement en Français et en Anglais.

Let the festival begin

04/09/2020

Le festival de cinq jours qu'a composé avec enthousiasme notre équipe et nos artistes est une réflexion sur le présent. Il est rythmé par les projets dans l'espace public de Guy Woueté, Begüm Erciyas et Gwendoline Robin ; des nouvelles créations captivantes d'Anne Teresa De Keersmaeker & Radouan Mriziga, Wang Bing et Jisun Kim ; la présentation des œuvres de Tuan Andrew Nguyen et Phia Ménard ainsi qu'un programme discursif.

L'ensemble du programme se déroule dans un même lieu, ce qui permet de combiner les différentes performances, interventions et conférences au cours d'une même soirée.

The Diasporic Schools : appel à participants

21/08/2020

Les appels à participation pour le projet de Yael Bartana The Shofar School et pour celui de Christian Nyampeta École du soir sont lancés. Vous pouvez envoyer votre candidature pour participer à l'un des projets de The Diasporic Schools jusqu'au 18 septembre.

Plus d'infos :
The Shofar School
École du soir

La vente des tickets d’Every Inside Has an Outside a commencé

19/08/2020

La vente des tickets d’Every Inside Has an Outside a commencé. Compte tenu de la capacité limitée en raison de la situation actuelle, nous vous conseillons de faire vos réservations le plus tôt possible.

Les billets disponibles seront mis en vente en ligne jusqu'à 30 minutes avant le début de la représentation. Il n'y aura pas de liste d'attente.

Notre équipe collabore activement avec les artistes afin que les représentations soient, saines et confortables. Vous trouverez ici toutes les mesures de prévention contre la Covid-19.

Offre d'emploi : un·e collaborateur·rice en communication

28/07/2020

Nous sommes à la recherche d'un·e collaborateur·rice à la communication qui maîtrise parfaitement le néerlandais pour rejoindre l'équipe de communication de mi-novembre 2020 à fin juin 2021. Vous pouvez postuler jusqu'au 4 septembre 2020.

Vous trouverez plus d'informations (description de fonction, liste de tâches, profil recherche, conditions salariales,...) dans l'offre d'emploi complète.

Mise à jour de la programmation de septembre : trois nouveaux projets dans le cadre de Every Inside Has an Outside​

20/07/2020

L'évolution de la situation au Brésil rend impossible l'arrivée en Europe de la compagnie d'Alice Ripoll en septembre pour présenter leur nouveau projet, LAVAGEM.

L'annulation forcée de ce projet s'accompagne d'une mise à jour de la programmation de septembre, et de trois nouveaux projets dans le cadre de Every Inside Has an Outside.

Après son solo de l'année dernière, Trajal Harrell est de retour au festival avec un projet de groupe énergique ; Phia Ménard / Compagnie Non Nova arrive à Bruxelles avec sa légendaire Contes Immoraux – Partie 1 : Maison Mère ; enfin, projeté dans le jardin de la Maison des Arts, l'artiste vietnamien Tuan Andrew Nguyen présente un film poétique sur la réincarnation, la colonisation et l'extinction des animaux.