Voicelessness

Les Brigittines
  • 12/05 | 20:30
  • 13/05 | 18:00
  • 14/05 | 20:30
  • 15/05 | 20:30

€ 16 / € 13
55 min
Farsi > FR / NL

Rencontrez l'artiste après la représentation du 13/05

Le futur est à portée de main. En l’an 2070, une jeune femme tente d’élucider la disparition suspecte de son grand-père, survenue cinquante ans plus tôt. Elle est persuadée de connaître la vérité et décidée à la faire éclater au grand jour. Mais les preuves manquent… La talentueuse artiste de théâtre iranienne Azade Shahmiri monte pour la première fois sur une scène bruxelloise. Avec Voicelessness, elle trace le portrait émouvant d’une jeune femme qui cherche désespérément un point d’ancrage dans un monde dystopique. Où se trouve la vérité ? Cette affaire judiciaire reflète la société difficilement saisissable d’un pays, l’Iran, où la liberté d’expression est étouffée mais où la créativité bouillonne sous la surface. Les chimères après lesquelles court le personnage principal montrent le présent depuis l’avenir. Comment les futurs citoyens du monde jugeront-ils notre époque ? Voicelessness développe un récit délicat en entremêlant les voix, les points de vue et les temporalités. Un spectacle puissant dans sa simplicité.

Concept & mise en scène
Azade Shahmiri

Textes
Soheil Amirsharifi, Azade Shahmiri

Avec
Shadi Karamroudi, Azade Shahmiri

Vidéo
Soheil Amirsharifi

Direction technique
Ali Shirkhodaei

Création lumières
Ali Kouzehgar

Composition musicale
Adib Ghorbani

Costumes
Marzie Seyedsalehi

Performeurs dans les vidéos
Behzad Dorani, Sajad Tabesh, Hoda Heidari, Mariam Rahimivand

Caméra
Navid Moheymanian, Vahid Alvandifar

Enregistrement sons
Hadi Manavipour

Montage vidéo corrections colorimétriques
Mohsen Kheyrabadi

Mixage
Hossein Ghourchian

Assistant pour les vidéos
Mohammad Mehdi Chakeri

Traduction française & sous-titrage
Massoumeh Lahidji

Crédits photo
Zarvan Rouhbakhshan

Merci à
Amin Zamani

Remerciements
Fatemeh Fakhraee, Hamid Pourazari, Saba Kasmaei, Ehsan Fouladi Fard, Negar Nemati, Sahar Saba, Alireza Karamroudi

Sous-titrage
Babel Subtitling (Frédéric Génicot, Pamela Grillet-Paysan)

Présentation
Kunstenfestivaldesarts, Les Brigittines

Coproduction
Kunstenfestivaldesarts, Zürcher Theater Spektakel

Producteur délégué
Pierre Reis (Mehr Theatre Group)

Back to top

Voicelessness

Qu’est-ce qui arrive à nos voix, nos mots et nos sons lorsqu’ils sortent de nos bouches et se séparent de nous ? Où vont-ils ? Vont-ils continuer à vivre indépendamment ailleurs ? Et nous reviendront-ils un jour ? Si jamais un jour on avait accès aux voix du passé, si cet avenir imprévisible nous facilitait l’accès à ce passé, pour le moment irréversible, les voix pourraient-elles nous révéler ce qu’auraient vécu au passé les hommes sans voix ?

Voicelessness est notre image de l’homme, quelque cinquante-cinq ans plus loin, en Iran ; un enfant fouille un passé, lequel est notre présent d’aujourd’hui. Pour comprendre son monde à lui, il n’a d’autre choix que de reconstruire un récit sélectif à partir d’extraits vidéo et audio retrouvés et tenter de mettre fin aux complexes du passé qui, eux, sont ses questions d’aujourd’hui. L’enfant veut arrêter le passé et l’empêcher ainsi d’être si omniprésent aujourd’hui. Ce récit n’est pas nécessairement valide, mais plutôt approuvable, convaincant et compréhensible pour tout le monde.

La revoilà, cette lancinante question : s’il n’existe pas de preuve d’un fait, cela signifierait-il qu’il ne s’est jamais produit ? S’il y a des signes qui prouvent l’existence d’un fait, cela voudrait-il dire qu’il s’est produit exactement comme en témoignent les preuves ? Dans le futur, verra-t-on autrement la définition de la vérité et de ses preuves ?

Back to top

Azade Shahmiri (1982) est une metteure en scène de théâtre, actrice et auteure dramatique iranienne. Elle a achevé des études de Littérature dramatique à l’Université de Téhéran en 2009 et détient un doctorat en Études artistiques pour sa thèse sur les représentations de l’Occident dans les textes dramatiques iraniens. Sa première mise en scène théâtrale, Blind Track of Stars (2009), un texte semi-documentaire inspiré des journaux intimes et de la correspondance de Franz Fanon, a été primée lors du 12e Festival international iranien du Théâtre universitaire et salué par la critique. Avec deux pièces courtes, As You Like It (2011), solo interprété à l’East Gallery à Téhéran, et Murder in Scriptorium (2011), monodrame présenté au festival Leev Monodrama à Téhéran, elle a commencé à se focaliser sur des récits personnels et des expériences individuelles. Ses œuvres les plus récentes comprennent Not to Be (2016), une installation vidéo commandée par le festival de théâtre Schwindelfrei (Mannheim, Allemagne) et Damascus (2013), une lecture-performance donnée à Téhéran, Zurich et Gwangju. En tant que chercheuse indépendante et journaliste culturelle, Azade Shahmiri écrit depuis 2004 pour différents magazines d’art et journaux, et est à présent maître de conférences à l’Université Soore à Téhéran.

Back to top