UNTITLED FEMINIST SHOW

Kaaitheater

23, 24, 25, 26/05 - 20:30
1h 10min
This performance contains explicit nudity!

Américaine d’origine coréenne, Young Jean Lee développe un théâtre qui destabilise les représentations culturelles de l’identité et nous renvoie à nos propres stéréotypes. Après avoir interrogé les schémas dominants de l’identité afro-américaine dans le désopilant The Shipment , présenté au festival en 2009, la metteuse en scène new-yorkaise s’attaque cette fois à la politique du « genre ». Son modèle de départ: le mouvement féministe. Avec six charismatiques théoriciennes et performeuses issues de différents univers, des cultural studies à l’activisme queer en passant par le néo-burlesque, UNTITLED FEMINIST SHOW subvertit avec autant d’humour que d’irrévérence les constructions sociales du masculin et du féminin. Présenté en première européenne, ce spectacle entre happening militant, chorégraphie décomplexée et revue de cabaret met à nu (littéralement) l’écart entre ce que nous pensons être et ce que nous pourrions devenir en dehors des normes. Une expérience au-delà du genre.

Concept & réalisation
Young Jean Lee en collaboration avec Faye Driscoll, Morgan Gould & les performeurs

Avec
Becca Blackwell, World Famous *BOB*, Amelia Zirin-Brown (aka Lady Rizo), Hilary Clark, Katy Pyle, and Regina Rocke

Producteur
Aaron Rosenblum

Scénographie
David Evans Morris

Lumières
Raquel Davis

Son
Chris Giarmo & Jamie McElhinney

Projections
Leah Gelpe

Dramaturgie
Mike Farry

Superviseur de production
Sunny Stapleton

Assistant réalisation
Kate Gagnon & Rachel Karp

Consultant costumes
Roxana Ramseur

Consultant son
Jill DuBoff

Contact presse
Blake Zidell & Associates

Construction décors
Maia Robbins - Zust

Associé création lumières
Ryan Seelig

Associé création vidéo
Bart Cortright

Assistant scénographie
Kate Foster

Présentation
Kunstenfestivaldesarts, Kaaitheater

Commissionné par
le Walker Art Center (Minneapolis)

Production
Young Jean Lee’s Theater Company (New York City)

Coproduction
Kunstenfestivaldesarts, steirischer herbst festival (Graz), Walker Art Center (Minneapolis), Spalding Gray Award (Performance Space 122 New York, Warhol Museum Pittsburgh, On the Boards Seattle)

Originellement développé en collaboration avec
Caleb Hammons

Avec le soutien de
MAP Fund, un programme du Creative Capital avec le soutien du Doris Duke Charitable Foundation et le Rockefeller Foundation, Greenwall Foundation, Fox/Samuels Foundation, MAP/Doris Duke Charitable Foundation Creative Explorations Fund, National Endowment for the Arts & le New York State Council on the Arts

Résidence soutenue par
The Park Avenue Armory, New Museum, Mount Tremper Arts et le Baryshnikov Arts Center

Remerciements
Philip Bither, Michele Steinwald, Pearl Rea & l’équipe du Walker Art Center, Vallejo Gantner, Jess Edkins Georgiana Pickett, Pamela Rapp, Mikhail Baryshnikov, Eleanor Wallace, Steven Battaglia & l’équipe du Performance Space 122 & Baryshnikov Arts Center, Christophe Slagmuylder, Artemis Vakianis, Annemie Vanackere, Kristy Edmunds, Michael Lonergan, Jamie Boyle & Isabel Martin of The Park Avenue Armory, Matt Pokoik & Aynsley Vandebrouke de Mount Tremper Arts, Eungie Joo & Travis Chamberlain à The New Museum, Caleb Hammons, Shen Wei Dance Company, Abrons Art Center, Prelude NYC, Mari Howells, Chris Barlow, David Gersen, Ien Denio, Brandon Zelman, Emily Auciello, Emily Rubin, Will Garrett, HERE Arts Center, Eva Pinney et Tribeca Lighting, Jack Young et New City Video & toutes les personnes qui ont donné leur avis par e-mail au Young Jean workshop & qui ont répondu à ses questions sur Facebook pendant la création

Créé à Minneapolis (Walker Art Center) en janvier 2012

Back to top

UNTITLED FEMINIST SHOW

Avant d'écrire mes spectacles, je choisis la distribution. Ensuite, je les écris en m'appuyant sur les conversations menées avec la distribution. Pour UNTITLED FEMINIST SHOW, j'ai réuni un groupe de vedettes de théâtre du downtown, de la danse, du burlesque et du monde du cabaret. Je savais très vite que je voulais monter un spectacle féministe, drôle, inspirant et édifiant. Nous avons donc décidé de présenter un monde dans lequel des personnes aux corps féminins ne sont pas confinées dans des rôles particuliers et se sentent libres d'incarner à leur guise n'importe quelle identité, à n'importe quel moment. Plutôt que chercher à définir le féminisme, à en dire quelque chose de nouveau, ou à construire une argumentation féministe, nous avons eu envie de tenter une expérience utopique féministe.

Nous avons découvert très vite que la nudité intégrale - loin d'être choquante ou émoustillante - rend le public moins enclin à imposer des identités limitatives aux membres de la distribution, qui ne s'identifient pas tous au sexe féminin. Il nous paraissait important de montrer que le corps de quelqu'un ne détermine pas son identité.

Nous avons également découvert que les performeurs communiquent tellement à travers leurs mouvements et expressions que les mots paraissaient étrangers au spectacle. Faye Driscoll, Morgan Gould, et moi-même avons réalisé la chorégraphie en collaboration avec les autres membres de la distribution. Toutefois, nous ne considérons pas UNTITLED FEMINIST SHOW comme un spectacle de danse. À l'instar des performeurs, le spectacle est conçu pour résister à la catégorisation.

Young Jean Lee

**

UNTITLED FEMINIST SHOW de Young Jean Lee est un spectacle délicieusement exagéré à propos de questions relatives au genre et au sexe auxquelles nous faisons face tous les jours, à tout moment. Nous vivons dans un monde où il est rare d'avoir l'occasion d'être compris ou intelligible en dehors des conscriptions de sa propre identité sexuelle. Ainsi, nous nous profilons systématiquement en tant qu'êtres sexués, que ce soit dans la manière dont on se déplace, se conduit, s'exprime ou se rapporte au monde. Les normes sexuelles façonnent intrinsèquement nos expériences de nous-mêmes et de l'autre et opèrent de manière à privilégier certaines expressions des sexes, à en dominer d'autres ou les passer sous silence. UNTITLED FEMINIST SHOW tente à la fois de reconnaître et de troubler ces identifications sexuelles prescrites.

UNTITLED FEMINIST SHOW est un spectacle viscéral, qui vous explose à la face, autour de paradigmes féministes variés : 75 minutes d'aventure kinesthésique ininterrompue pendant laquelle sont interprétés tous les archétypes, stéréotypes, caricatures et constructions de la « femme », dans une combinaison chaotique de première, deuxième et troisième vagues de féminisme. On y retrouve toutes les tensions et tous les conflits ancrés dans le discours féministe, personnifié par six performeuses intrépides et entièrement nues (Becca Blackwell, Amelia Zirin-Brown (Lady Rizo), Hilary Clark, Katy Pyle, Regina Rocke, et World Famous *BOB*). Il s'agit d'un spectacle explicitement féminin, à propos de femmes et créé par des femmes, qui font et défont simultanément « la femme » dans le déroulement de cette pièce.

Dans chacune des vignettes du spectacle, les performeuses se positionnent provisoirement dans un contexte qui paraît familier et prévisible. Elles se produisent dans un cadre narratif reconnaissable et dans des relations de pouvoir ressemblant momentanément à des caricatures féminisées, afin de permettre au public de se situer et de se sentir en sécurité. Après tout, l'identité est un échange relationnel. Je suis ceci par rapport à ton cela. Mais à mesure que chaque vignette progresse, les performeuses deviennent rétives, imprévisibles, des versions débridées d'elles-mêmes, débordant dans la marge et glissant hors des attentes normatives des sexes. Le sexisme, la misogynie, tous les « isme » relatifs aux capacités et aux mensurations, la phobie de la transsexualité, toutes ces tendances séculaires se révèlent dans cette oscillation dramatique qui ébranle nos versions collectives de la féminité et du féminisme, nous laissant sans aucun repère. Ainsi, le spectacle distingue et reconstitue les rôles traditionnellement « féminins », avant de les faire voler en éclat. Dans l'une des vignettes, les performeuses sont dans une boîte de nuit gigantesque et vibrante où elles dansent de manière provocatrice, comme sur MTV. À mesure que la scène évolue, les danseuses commencent à mimer de tâches banales qui incombent de manière traditionnelle aux femmes - bercer un enfant ou préparer le repas. Cette juxtaposition physique plutôt comique nous force à faire face aux récits et attentes dominants - souvent conflictuels - que l'on impose perpétuellement aux femmes. Plus tard dans le spectacle, Lady Rizo simule des actes sexuels avec un phallus invisible : cliché de scène d'ouverture d'un quelconque film porno. On connaît. Mais, très vite, elle nous emmène ailleurs : empreinte de rage et de colère, elle s'acharne avec violence sur le phallus. Son message est le suivant : « Je te satisfais et te détruis. » C'est d'ailleurs ce que fait le spectacle à maintes reprises.

UNTITLED FEMINIST SHOW interpelle sans concession et subvertit les limites imposées par le regard traditionnel dominant (et toujours masculin), explore avec férocité et célèbre les réalités complexes et dissonantes des corps féminins et sexuellement variants et leurs expériences. Young Jean Lee a sélectionné un éventail de silhouettes qui nous font affronter notre pulsion conditionnée - et forcée - à dicter à des corps dans l'espace des rôles essentialisés en fonction de leur sexe. Voilà qui remet en question nos constructions mentales de la femme, du féminin, de la féminité, et déstabilise les notions établies de ce qu'est une femme et de ce qu'elle devrait être. Comment définir une femme ? Et le corps d'une femme ? Comment les corps des femmes sont-ils exploités ? Comment sont-ils encouragés ? Que signifie l'entremise et comment la voyons-nous ? Que signifie la coercition et où se situe la ligne ? Ces corps suivent les règles. Ces corps enfreignent les règles. Ces corps ignorent toute règle. En ce sens, le corps féminin est à la fois un site d'oppression et de résistance critique. UNTITLED FEMINIST SHOW est une méditation haute en énergie à propos de cette dialectique.

La dernière question est à présent : est-ce une pièce féministe ? Et la réponse est oui. Ce spectacle désire explorer les multiples représentations et possibilités des sexes et du féminisme. Young Jean Lee & Company résistent à la tentation de présenter une seule version monolithique et normative du féminisme. Il s'agit plutôt d'une invitation à se défaire de notre besoin compulsif de nous appuyer sur des identifications sexuelles binaires ou de hisser l'étendard d'une seule vision du féminisme. Il y a d'innombrables façons d'incarner le(s) féminisme(s). On dirait que Young Jean Lee a écrit le mot FEMME sur toute l'étendue de la scène et l'a ensuite raturé. Mais il est là. On peut le voir. Nous sommes d'ailleurs priés de le décomposer et de l'examiner. Peut-on imaginer exploration plus féministe ? Et en effet, ces recherches profondément politiques ne répondent pas aux demandes patriarcales d'atteindre une sorte de connaissance ultime ou de compréhension exclusive. Sûr de pouvoir supporter cela ?

Cassie Peterson
Traduit par Isabelle Grynberg

Back to top

Young Jean Lee (directrice artistique de la Young Jean Lee's Theater Company) est une auteure de théâtre et metteure en scène, double lauréate du prix OBIE, que le NY Times a qualifiée d'« auteur dramatique le plus aventureux de sa génération » et le Time Out NY de « l'un des meilleurs auteurs dramatiques expérimentaux des États-Unis ». Jusqu'à présent, elle a écrit et mis en scène neuf spectacles avec sa compagnie et s'est produite à New York ainsi que dans une vingtaine de villes aux quatre coins du monde. Les textes de ses pièces sont publiés par le Theatre Communications Group (Songs of the Dragons Flying to Heaven and Other Plays, The Shipment et Lear) et par Samuel French (Three Plays by Young Jean Lee). Elle est actuellement sollicitée par des commandes de Plan B/Paramount Pictures, Lincoln Center Theater, Playwrights Horizons, et l'Oregon Shakespeare Festival. Elle est membre de New Dramatists et de 13P, et est diplômée du programme d'écriture dramatique Mac Wellman au Brooklyn College. Elle a obtenu des bourses de différents organismes : Foundation for Contemporary Arts, Creative Capital, NYFA, NEA, NYSCA, Jerome Foundation, Greenwall Foundation, Rockefeller MAP Foundation et Guggenheim Fellowship (2011). Elle s'est vu discerner deux prix OBIE, le prix du Festival Zürcher Theater Spektakel et un prix de littérature de l'American Academy of Arts and Letters, en 2010..

Back to top