The cover-up

Cinéma Marivaux

21/03 > 01/05
Open Tuesday to Saturday 11:00-18:00
02/05 > 24/05
Open every day from 12:00

« We chose pinkish melon, which sounds like a martini, a molecular dynamics coarse-grained force field, and when all material revolves to dust, there’s the salty dessert, the merchant of salt, and there’s the wall, so let’s toast to that, let’s toast to life! » C’est un ancien cinéma partiellement rénové, le Marivaux, qui cette année abritera le centre du festival. Le Kunstenfestivaldesarts a demandé à deux artistes plasticiens d’en transformer et recomposer l’espace. Dans leurs installations, sculptures et vidéos Sarah & Charles s’inspirent régulièrement des genres cinématographique et théâtral et accordent une grande importance à la dimension scénographique. Usant d’un vocabulaire plastique réduit, ils conçoivent des espaces où les formes, les couleurs et les objets, tout en étant très concrets, génèrent des situations abstraites et intemporelles. Installation plastique tout autant qu’espace fonctionnel, The cover-up est une invitation à la rencontre, la conversation et la fête!

Concept
Sarah & Charles

En collaboration avec
Zoé Nehlig, Thomas Ebraert & Wouter De Raeve

Costumes
Stan & Loesje

Présentation
Kunstenfestivaldesarts

Production
Kunstenfestivaldesarts, Sarah & Charles

Centre du festival avec le soutien de
Vedett, Arts-Scenic

Back to top

Sarah & Charles ont délibérément opté pour une œuvre multidisciplinaire dans laquelle installations, sculptures et vidéos alternent avec paysages sonores, performances et œuvres photographiques. Le duo s’est intensément investi, entre autres, dans l’art pour l’espace public et la création de divers concepts scénographiques. Si leurs œuvres précédentes contenaient une grande part de réalisme, leurs réalisations plus récentes se focalisent sur des structures narratives dans un vocabulaire réduit et adapté sur le plan visuel. Souvenirs et expériences personnels constituent la principale source d’inspiration de leurs nouvelles œuvres. Ils matérialisent leurs idées en archétypes, les traduisent en imaginaire abstrait de manière à ce que la participation du spectateur les rendent finalement reconnaissables.

Back to top