Silke Huysmans, Hannes Dereere & rekt:verso

    11/05  | 19:30 - 21:00

EN

Entrée gratuite (à l'issue du spectacle)
Avec : Silke Huysmans, Hannes Dereere, Benoit Dhondt, Christine Rufener 
Modérateur : Wouter Hillaert
En collaboration avec : rekto:verso
Avec le soutien de : Sabam for Culture

Quelle orientation pour la politique migratoire européenne ? Plusieurs politiciens, dont l’ancien secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration, Theo Francken, ont déjà exprimé leur intérêt pour le modèle australien, basé sur une politique de refoulement et de centres de détention extraterritoriaux. Ainsi, il y a Nauru, une île où d’innombrables réfugiés sont enfermés depuis 2013 dans des « conditions dévastatrices » selon Amnesty International. Qu’est-ce que cela dit de notre vision contemporaine de la migration ? La politique migratoire européenne en est-elle si éloignée ? Cette conversation réunit un témoin visuel de Nauru et un spécialiste des questions de politiques migratoires européennes, ainsi que Silke Huysmans et Hannes Dereere qui ont créé le spectacle Pleasant Island, au programme du festival. Avec ces quatre intervenants, nous braquons les projecteurs sur les réalités sous-exposées de la migration en Australie et en Europe. Là où la prise en charge des réfugiés se révèle toujours davantage un commerce (d’exportation), leurs témoignages et leurs considérations nous ramènent à la réalité humaine derrière les images d’actualité. Quels sont les développements les plus récents de la « gestion migratoire » internationale ? Que se passe-t-il en notre nom aux frontières de l’Europe et au-delà ? Quelle conception changeante de l’être humain et du monde se dissimule derrière ces réalités ? Une chose est évidente : ni à Nauru, ni en Europe, la migration n’est indépendante de divers autres développements économiques, culturels et juridiques mondiaux.

À voir aussi : Silke Huysmans & Hannes Dereere, Pleasant Island

Le travail des jeunes créateurs de théâtre  Silke Huysmans et Hannes Dereere s’inspire de situations, d’événements ou de lieux concrets qui représentent des thèmes plus vastes. Ce qui caractérise ce duo est leur façon de mener des recherches au moyen d’études scientifiques, d’entretiens et de travail de terrain. Silke est sorti du cursus théâtral de la KASK School of Arts de Gand en 2013. Hannes, lui, a obtenu son diplôme d’art dramatique de l’université de Gand en 2012. Depuis, ils s’intéressent beaucoup aux éléments documentaires du théâtre. Leur première pièce,  Mining Stories  (2016), représente une nouvelle étape de cette recherche dans la mesure où elle explore l’impact d’une récente catastrophe minière dans le sud du Brésil, la région où Silke a grandi. Silke et Hannes ont collecté des témoignages enregistrés sur place et les ont mis en scène. Le résultat est une analyse théâtrale polyphonique de la destruction entraînée par ce désastre. Mining Stories s'est joué pour la première fois au Bâtard Festival de la Beursschouwburg à Bruxelles, a été sélectionnée par Circuit X et est actuellement en tournée en Belgique et ailleurs. Le duo travaille à présent sur son deuxième spectacle,  Pleasant Island , dont la première se tiendra en mai 2019. Silke Huysmans et Hannes Dereere ont fait leurs premiers pas au Kunstenwerkplaats Pianofabriek de Bruxelles et au Bâtard Festival. À l’avenir, ils travailleront sous la guidance de CAMPO tout en conservant le soutien de Pianofabriek et de la Beursschouwburg de Bruxelles. 

Benoit Dhondt débute comme juriste sur le "Projet Détention" au Comité Belge d'Aide aux Réfugiés. Depuis 2012, il est spécialisé dans le droit de la migration et le droit des réfugiés au sein d’Antigone Advocaten. Depuis 2014, il travaille en tant qu'assistant de pratique à la Migration Law Clinic de l'Université de Gand.

Dre Christine Rufener est une psychologue clinicienne qui a travaillé ces trois dernières années pour MSF dans des centres de personnes déplacées en Birmanie, en Grèce, en Afrique du Nord et à Nauru. Avant de travailler pour MSF, elle s’est spécialisée dans l’application de traitements psychologiques fondés sur des expériences pour personnes souffrant de maladies mentales graves et chroniques.

Wouter Hillaert (°1978) est diplômé en langues germaniques et scandinaves et en science du théâtre. Il a été durant quinze ans critique de théâtre free-lance pour les quotidiens De Morgen et De Standaard. Aujourd’hui, il consacre toute son énergie à la revue rekto:verso (dont il est l’un des rédacteurs) et le reste du temps, il écrit, modère, enseigne, milite… Depuis 2014, il est également l’un des chefs de file du mouvement citoyen Hart Boven Hard/Tout Autre Chose.

Back to top