Poquelin

Kaaitheater

21.22.23.24/05 > 20:30
Nl > Subtitles: Fr

Stan s’attaque à Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, fils de tapissier devenu le plus grand auteur « comique » du siècle de Louis XIV. Stan s’attaque à TOUT Molière !

Pour les acteurs de ce collectif critique, choisir un texte a toujours été un acte politique qui se mesure à l’engagement acéré d’un auteur dans son temps. Plus que de le servir au sens traditionnel du terme, ils l’endossent et se mettent à discuter franchement avec lui. Que raconte ce grand classique du répertoire français à ces Néerlandophones d’aujourd’hui ? Et que lui rétorqueront-ils ?

Texte:

Molière

Avec:

Natali Broods, Jolente De Keersmaeker, Matthias de Koning, Sara De Roo, Damiaan De Schrijver, Tine Embrechts, Adriaan Van den Hoof & Frank Vercruyssen

Mise-en-place:

Matthias de Koning

Eclairages:

Thomas Walgrave

Costumes:

An D'Huys

Assistante costumes:

Britt Angé

Rédaction:

Alexander Devriendt

Techniquen:

Raf De Clercq, Steve Romanus

Remerciements à:

l'équipe du/de ploeg van het/the team of the Kaaitheater, Maatschappij Discordia, 't Barre Land

Traduction surtitres:

Martine Bom

Production:

Tg STAN (Antwerpen)

Avec le soutien de:

Kaaitheater, Ministerie van de Vlaamse Gemeenschap

Présentation:

Kaaitheater, KunstenFESTIVALdesArts

STAN c'est:

Raf De Clercq, Jolente De Keersmaeker, Sara De Roo, Damiaan De Schrijver, Kristel Marcoen, Steve Romanus, Renild Van Bavel, An Van der Donckt, Frank Vercruyssen, Thomas Walgrave

tg STAN est subventionné par:

Het Ministerie van de Vlaamse Gemeenschap

Back to top

Monsieur,

C'est une chose bien téméraire à nous que de venir Vous importuner au milieu de vos glorieuses activités, et nous sommes profondément conscients du fait que nous soumettons au pays un ouvrage mal dégrossi.

Il n'est rien de si grand et de si superbe que le nom que nous mettons à la tête de cette œuvre, et rien de plus bas que ce qu'elle contient. Tout le monde trouvera cet assemblage étrange; et quelques-uns pourront bien dire, pour en exprimer l'inégalité, que c'est poser une couronne de perles et de diamants sur une statue de terre, et faire entrer par des portiques magnifiques et des arcs triomphaux superbes dans une méchante cabane.

Nous avons pourtant osé, Monsieur, Vous dédier cette bagatelle, divertissement insignifiant à la lumière de Votre splendeur que nous avons créé pour Votre agrément. Cette œuvre dérisoire a été composée à partir des écrits de Jean-Baptiste Poquelin, auteur du XVIIe siècle, qui Vous est probablement davantage familier sous le nom de Molière. Après Vos glorieuses fatigues et Vos exploits victorieux, il est bien juste que tous ceux qui se mêlent d'occuper un plateau travaillent ou à Vos louanges ou à Votre divertissement. Nous avons fait une tentative en ce sens, dans l'espoir humble et sincère que Vous daignerez poser un regard bienveillant sur ce modeste ouvrage.

Si nous ne réussissons pas à Vous offrir un effort à la mesure de votre magnificence, ce ne sera jamais par une imperfection dans le chef du spectateur, ni un défaut de zèle ni d'étude de la part des saltimbanques, mais seulement par un mauvais destin qui suit assez souvent les meilleures intentions, et qui sans doute afflige sensiblement.

Vos très humbles, très obéissants et très fidèles serviteurs et sujets,

la Troupe Imaginaire

POQUELIN
ou les Fourberies de la Troupe Imaginaire
faites pour le divertissement de Monsieur
et représentées pour la première fois en public à Bruxelles
sur le Théâtre de la Lune
au mois de mai 2003, le 21

Mariages forcés, amours impossibles, médecins, médecins imaginaires, philosophes, philosophes imaginaires, bonnes manières, bonnes manières imaginaires, cocus, cocus imaginaires, adultère, critiques, se cacher et épier, apartés, valets et servantes, féministes, malentendus, danses, musique, masques, coups de bâton, dames et messieurs, filles et femmes, roués et benêts, pommes et poires, avares et cassettes, malades et malades imaginaires, comédiens, pièces en un acte et farces, comédies et ballets, fils et filles, pères et mères, sonnets et poèmes, poésie et prose, lettres et intrigues, coups et blessures, à boire et à manger, bâfrer et empester, perruques et boules à zéro, barbes et moustaches, tomber et se relever, tables et chaises, s'asseoir et se coucher, entrer et sortir

avec, entre autres, Chrysalde, Philaminte, Ariste, Bélise, Armande, Henriette, Martine, L'Épine, Clitandre, Vadius, Julien, Organte, Géronte, Octave, Léandre, Silvestre, Hyacinthe, Nérine, Zerbinette, Lucile, Nicole, Cléonte, Covielle, Dorante, Dorimène, Argante, Béline, Angélique, Béralde, Louison, Cléante, Thomas, Dom Louis, Elvire, Carlos, Alonse, Violette, Frosine, Ragotin, Mathurine, Charlotte, Orgon, Elmire, Damis, Mariane, Valère, Dorine, Isabelle, Léonore, Lisette, Julie, Andrée, Jeannot, Criquet

par Adrien de La Cour-Jardin comme, notamment, lui-même; Damis Albert Porte-Plume comme, notamment, lui-même; François Gérard du Carrefour comme, notamment, lui-même; Demoiselle Yolande Valentine Bougies-Faiteur comme, notamment, elle-même; Demoiselle Natalie Marie Brioche comme, notamment, elle-même; Demoiselle Sara Alphonsine La Corbusière, Demoiselle Christine Madeleine En-Bédroite comme, notamment, elle-même.

Back to top