PeuP-

    21/05  | 20:30
    23/05  | 19:00
    25/05  | 19:00
    26/05  | 17:00

€ 8 / € 6 (-25/65+)
40min
FR / EN / PT > NL / FR

Rencontrez l’artiste après la représentation du 23/05

Dudu Quintanilha ancre sa pratique artistique dans la ville. L’artiste brésilien la développe en dialogue avec des personnes rencontrées au hasard de ses errances urbaines. À São Paolo où il vit et travaille, il est un des fondateurs de Mexa, un projet qui adresse et implique des individus parmi les plus fragilisés socialement dans la métropole. À Bruxelles, à travers une résidence de plusieurs semaines, il visite des skate-parks et des centres communautaires, engage la conversation, invite les individus qu’il a appris à connaître à le rejoindre dans son studio le long du canal. À l’issue de ce processus, une vidéo crée un ensemble d’actes performatifs saisis chez ces « acteurs » improvisés, lorsque ceux-ci, provoqués, séduits et (dés)orientés, déploient face à la caméra des aspects de leurs personnalités qu’ils ignoraient euxmêmes. Dans ces « vidéos performatives », les corps et le langage semblent envoyer des signaux depuis une zone obscure. Ils disent ce qu’aucun consensus ne peut exprimer.

À voir aussi
Art & Populism – Brazilian arts under attack 18/05 – 18:30

Réalisation Dudu Quintanilha

Avec Atlal Amamou, Christophe Vuylsteke, Jo Heyvaert, Juriji der Klee, Ken Ruben Butare Kano, Mavi Veloso, Mehdi Ben Hsain, Thiago Antunes, Rojah Lao, Samir Aghmiri, Soufiane Kallouch, Vinicius Massucato & Yassin Azaal

Dramaturgie Carolina Mendonça

Montage Bertrand Flanet

Musique Francisco Ali-Brouchoud 

Étalonnage Luisa Cavanagh

Collaborateur caméra Ibro Hasanovic

Présentation Kunstenfestivaldesarts, Kanal – Centre Pompidou, Allee Du Kaai

Production Kunstenfestivaldesarts

Coproduction Kanal – Centre Pompidou

Avec le soutien de Allee Du Kaai, le Centre Communautaire Maritime

Back to top

PeuP- est une réunion. Une assemblée sensorielle dans laquelle les mots affichent l’équivalent de leur poids en images et où des souvenirs sont construits et déconstruits. Le présent. La vidéo. Hybride. Chacun vit une expérience différente et en garde des images différentes. Spectral, comme un rayon de lumière qui traverse par effraction un cristal. C’est incomplet, mais rien ne manque. C’est aéré, ça respire. Des vagues physiques touchent la peau de ceux qui sont présents. Les absents sont des images, mais aussi des entités qui peuvent toucher. Ils se sont écoutés mutuellement et se donnent de la latitude pour permettre aux choses de sombrer dans des espaces inconnus. Vous désirez cette histoire ? Alors, je recommence. 

Nous croyons en l’imagination et en sa capacité de refaire le monde. Dixsept personnes se sont rencontrées dans un espace bleu sans suivre de scénario, elles ont créé des vagues de mouvements, de pensées, de sensations, d’air et d’eau. Il faisait froid et humide, nous avons ressenti de la fatigue et nous nous sommes étudiés les uns les autres. Des questions et des réponses, des mains et des yeux, et une caméra. Apparaître et disparaître dans le bleu qui suscite une impression de vieilles tentures poussiéreuses en velours. La douceur de souvenirs perdus. Le lieu commun qui émerge de souvenirs construits ensemble. PeuP- est aussi l’acte violent d’organiser, de réunir des choses sous un certain critère. PeuP- est aussi ce qui se perd dans un tel processus. Nous allons satisfaire des désirs que vous ignorez avoir. La durée peut rendre abstraite la nature concrète des images.

Carolina Mendonça (dramaturge)

Back to top

Dudu Quintanilha (São Paulo, 1987) vit et travaille actuellement à Francfort-sur-le-Main où il poursuit des études d’arts plastiques. Dans sa pratique, il utilise aussi bien la vidéo que la photographie et la performance pour réfléchir le concept de performativité. En choisissant de ne pas définir ni de se cantonner à des thématiques précises, Dudu Quintanilha étend son domaine de recherche et met au point des expériences élargies pour ses différents processus de travail. Il a fondé en 2015 à São Paulo le Grupo Mexa avec Anita Silvia Lima Miranda ; un groupe qui promeut la diversité au sein de contextes difficiles et frailes par l’usage de pratiques artistiques telles que l’écriture et la performance ; démarche qui étudie les structures et articulations de groupe, les problématiques sociales dans les villes et les histoires personnelles des participants. Quintanilha a également créé Eterno work in progress, un cinéclub organisé avec Luisa Cavanagh, la coloriste de PeuP-, qui souhaite déconstruire la manière de se comporter et de montrer des oeuvres dans les salles de cinéma par des expériences en public utilisant la performance et le film. Il a aussi développé des projets de cinéma comme le court-métrage Eu vou me piratear co-réalisé avec Daniel Favaretto. Ses dernières expositions individuelles sont : Fantasia casi soneto despuès de una lectura de dan(c)e (2017, Universidad DiTella, Bienal de Performance, Buenos Aires), Passinho (2016, DotFiftyOneGallery, Miami), Ingobernables (2015, MiteGaleria, Buenos Aires) et Young at heart (2014, Solo Proyecto Arco Madrid, Madrid).

Back to top