Natural Mysteries

Muséum des Sciences naturelles / Museum voor Natuurwetenschappen

5, 6, 9, 10, 11, 12/05 – 19:00
EN (no translation)
±1h 30min (not seated)

New Forms of Life est un collectif de jeunes artistes qui conçoit des performances et des environnements science-fictionnels. Centrée sur la production de nouveaux récits, leur démarche vise à créer une poche de résistance face à un monde surmédiatisé où les préoccupations technocratiques soumettent la vie. Pour son nouveau projet, New Forms of Life collabore avec l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique et explore des formes d’écologie qui s’appliquent et s’adressent au milieu mais aussi à la société et à l’esprit humain. Un musée des sciences naturelles est un lieu où l’homme tente de donner sens à la nature, de définir un paradigme de la représentation scientifique du monde. Dans Natural Mysteries , les spectateurs suivent une visite guidée proposant des cosmologies alternatives à travers cette nature capturée dans un espace artificiel et rationalisé. Les collections servent d’appui à une narration qui mêle le savoir et le rêve, traverse le temps et ouvre une brèche poétique, un espace à penser et à vivre.

Une performance de
Franziska Aigner, Billy Bultheel, Samuel Forsythe, Daniel Jenatsch, Enad Marouf, Tilman O'Donnell

Dramaturgie
Marcus Doverud

Assistant production
Elie Desmet

Présentation
Kunstenfestivaldesarts, Muséum des Sciences naturelles

Administration
Caravan Production (Bruxelles)

Coproduction
Kunstenfestivaldesarts, Workspacebrussels, Mousonturm (Francfort)

Avec le soutien de
Vlaamse Gemeenschapscommissie, Crespo Foundation (Francfort)

Ce projet a été soutenu par
le Gouvernement Australien par le Australia Council (soutien financier & conseil artistique)

Back to top

New Forms of Life est une coopérative qui travaille sur la cartographie et l’exploration des paysages politiques, étiques et esthétiques de la réalité actuelle. Ce collectif est résolu à se libérer de ce qu’ils appellent la paralysie, l’emprisonnement dans les rythmes du capitalisme, et décidé à soustraire le temps à l’immanence néo-libérale pour ainsi se réapproprier leurs existences comme le site de leur poésie et de leur politique.

Franziska Aigner est née par une nuit de tempête hivernale dans la campagne autrichienne. Elle est la fille de Silvia et Christian Aigner, un couple de la classe moyenne, moyennement heureux, en train de fonder une famille provisoire. Dès la petite enfance, Franziska se passionne pour de nouvelles formes de vie. À 19 ans, elle s’installe à Bruxelles pour compléter sa formation de danse à P.A.R.T.S. et organise de nombreux spectacles avec ses collègues de Busy Rocks. Elle collabore avec ses amis Billy, Enad, Daniel et Samuel sous le nom de New Forms of Life.

Billy Bultheel est musicien et artiste de performance. Il vit et travaille à Bruxelles et à Francfort. Après avoir conjugué la musique médiévale et contemporaine (électronique) au Conservatoire Royal de La Haye, il est parti pour Francfort où il s’est plongé dans le monde de la performance et de la poésie. Il fait désormais partie d’une coopérative qui mène d’aléatoires enquêtes de terrain dans le domaine de l’inconnu et du mystère.

Samuel Forsythe est né à Francfort en Allemagne, mais a grandi en Australie où il a découvert ses talents pour la poésie lyrique, le sabotage et la communication avec les animaux. Plus tard, ces aptitudes lui ont été plus qu’utiles, entre autres, quand il était étudiant à la HFBK Staedelschule à Francfort : il a travaillé à temps partiel pour une agence de détectives privés, enquêtant sur les crimes en col blanc contre l’humanité. Samuel est actuellement en train de parcourir le labyrinthe qu’est la société euro-capitaliste, tentant de vivre libre dans un monde qui ne l’est pas. À cette fin, il adopte l’apparence de toutes sortes de plantes, d’animaux, d’êtres humains jeunes et moins jeunes, ainsi que celle de personnalités et de professions variées. En ce moment, il est travesti en artiste travaillant avec la coopérative New Forms of Life, qui opère entre l’Europe, l’Australie et le Moyen-Orient.

Daniel Jenatsch est le descendant direct du meurtrier politique et caméléon culturel Jörg von Jenatsch, assassiné en 1639 à Chur en Suisse par Lucretia, l’amour de sa vie. Cette dernière, déguisée en ours, lui a planté une hache dans la tête, la même hache dont Jörg s’était servi pour tuer le père de sa dulcinée en 1620. En 1959, la dépouille de Jenatsch fut exhumée : son crâne était scindé en deux et des lambeaux de vêtements ensanglantés enveloppaient son squelette. Vingt-sept ans plus tard naissait Daniel Jenatsch.

Enad Marouf est un artiste syrien. Il travaille à des manières d’élaborer des mondes possibles avec le public, à travers la poésie et l’imagination. À cause des soulèvements dans son pays et la crise financière dont le monde est témoin en ce moment, nous ne pouvons pas transmettre plus d’informations personnelles à son sujet, pour des motifs de sécurité.

Tilman O'Donnell (Cambridge, USA) a suivi une formation de danse classique à Toronto. Il déménage peu de temps après en Europe et travaille depuis sur toute l'étendue du continent. Il créé des chorégraphies sous son propre nom et est aussi membre de The Forsythe Company depuis 2007.

Back to top