MONUMENT 0.4: Lores & Praxes

Rituals of Transformation

€ 18 / € 15 (-25/65+)
6h (in & out)

Six heures durant, un groupe de danseurs originaires des quatre continents exécutent et transforment une série de danses existantes, des danses de guerre ou de résistance issues de traditions diverses. MONUMENT 0.4: Lores & Praxes est une exposition de mouvements qui ne sont pas censés être appris. Inconnus des danseurs contemporains, ils échappent aux circuits standardisés et globalisés de l’éducation ou de l’économie de marché. En empathie avec un patrimoine chorégraphique dont il brise la surface lisse, chaque danseur, tout en interprétant ces danses oubliées, développe un langage qui lui est propre. Il partage des récits personnels avec les visiteurs croisés dans l’espace d’exposition. Lores & Praxes met en place un réseau de rencontres, entre les personnes et les traditions. Il crée l’expérience d’une sorte de ‘monument’ fluide et immatériel, un espace de/en mouvement en transformation continue et au pouvoir émancipateur étonnant. Une utopie ?

Mise en scène
Eszter Salamon

Assistante mise en scène
Boglárka Börcsök

De & avec
Liza Baliasnaja, Sidney Barnes, Mario Barrantes Espinoza, Boglárka Börcsök, Amanda Barrio Charmelo, Stefan Govaart, Cherish Menzo, Sara Tan, Louise Tanoto, Tiran Willemse

Présentation
Kunstenfestivaldesarts, ING Art Center

Production
Elodie Perrin / Studio E.S., Alexandra Wellensiek / Botschaft GbR.

Coproduction
Internationales Sommerfestival Kampnagel (Hambourg) in Kooperation mit dem Museum für Kunst und Gewerbe Hamburg, Tanz im August / HAU Hebbel am Ufer (Berlin) in cooperation with KINDL Zentrum für zeitgenössische Kunst, Kunstenfestivaldesarts

Avec le soutien de
the Regional Directory of Cultural Affairs of Paris – Ministry of Culture and Communication and the Hauptstadtkulturfonds

Le développement de l’une des phases de ce projet a reçu le soutien de PACT Zollverein, P.A.R.T.S. & de Nationalen Performance Netz (NPN), Koproduktionsförderung Tanz

Back to top

Eszter Salamon est artiste et performeuse. Depuis 2001, elle se consacre à la réalisation de solos et de pièces de groupe qui sont présentés dans des centres d’arts du spectacle et des festivals partout dans le monde, parmi lesquels le Centre Pompidou, le Centre Pompidou Metz, le Festival dʼAutomne, le Festival d’Avignon, la Ruhrtriennale, le Holland Festival, The Kitchen New York, le HAU Berlin, le Berlin Documentary Forum, le Kunstenfestivaldesarts, le Kaaitheater à Bruxelles, le Tanzquartier de Vienne, le Kampnagel à Hambourg, le steirischer herbst à Graz, la Dance Triennale Tokyo, le Manchester International Festival, le PACT Zollverein, le Théâtre Nanterre-Amandiers, et le FTA Montréal.

Elle est fréquemment invitée à intervenir dans des musées, dont le MoMa, le Centre d’art contemporain Witte de With, la Fondation Cartier, la Fondation Serralves, le Musée d’Art Moderne de Salzbourg, l’Akademie der Künste de Berlin, le Musée Reina Sofia. Son exposition Eszter Salamon 1949 a été présentée en 2015 au Jeu de Paume dans le cadre de ›Satellite‹ organisé par Nataša Petrešin-Bachelez.

Le travail d’Eszter Salamon tourne autour de la chorégraphie comme moyen de navigation entre les différents médias comme le son, le texte, la voix, l’image, les mouvements corporels et les actions. En 2014, elle a commencé une série de pièces qui explorent à la fois la notion de monument et une pratique de spéculation et de réécriture de l’histoire.

Back to top