Mitra

    09/05  | 20:30
    10/05  | 18:00
    11/05  | 20:30
    12/05  | 18:00

€ 16 / € 13 (-25/65+)
70min
FR / EN / Farsi > NL / FR

Rencontrez l’artiste après la représentation du 10/05

Avec le projet Mitra le cinéaste et metteur en scène Jorge León croise le cinéma, l’opéra et la performance pour donner voix au cri lancé par une femme depuis les entrailles de l’enfermement et de l’isolement. Cette femme s’appelle Mitra Kadivar, elle est psychanalyste à Téhéran. En décembre 2012, elle envoie un SOS à un collègue français, Jacques-Alain Miller, qui tente par échanges de mails de la faire libérer de l’hôpital psychiatrique où elle vient d’être internée. À partir de cette correspondance saisissante, le spectacle Mitra met en tension la matérialité de corps et de voix sur scène avec l’immatérialité des échanges digitaux, des images sur écrans et de la musique spatialisée – enregistrée par l’Ensemble Ictus. De ce dispositif pluriel émergent le combat de Mitra pour être entendue et l’éthique de solidarité qui se déploie autour d’elle. Mitra témoigne de la fragilité et de la résistance d’une humanité rebelle à tout ce qui l’écrase. Pénétrant.

Concept & réalisation
Jorge León 

Composition
Eva Reiter 

Composition des chœurs
George van Dam 

Direction des chœurs
Georges-Elie Octors 

Dramaturgie
Isabelle Dumont 

Scénographie
Thibault Van Craenenbroeck 

Costumes
Silvia Hasenclever 

Voix
Mitra Kadivar & Jacques-Alain Miller  

Chanteuse
Claron McFadden 

Performeuse
Simone Aughterlony 

Enfant
Laurenz Schäfer 

Vidéo
Aliocha Van der Avoort 

Image
Jorge León, Aliocha Van der Avoort & Thomas Schira 

Son
Quentin Jacques, Pierre Armand, Etienne Graindorge

Création lumières
Peter Quasters 

Création sonore
Alexandre Fostier 

Musique enregistrée & interpretée par Ictus Ensemble
Michael Schmid (flûte), Gerrit Nulens (percussions), George van Dam (violon), Eva Reiter (flute Paetzold & viole de gambe) 

Solistes de l'Ensemble de chanteurs de la Monnaie Hanna Al Bender, Gwendoline Blondeel, Raphaële Green, Logan Lopez Gonzalez, Pierre Derhet (Doctor), Kamil Ben Hsain Lachiri 

Répétitrice chant
Polina Bogdanova 

Présentation
Kunstenfestivaldesarts, Les Halles de Schaerbeek, De Munt / La Monnaie 

Production
Muziektheater Transparant & Ictus 

Coproduction
Kunstenfestivaldesarts, Les Halles de Schaerbeek, Théâtre de Liège i.k.v. IMPACT, De Munt / La Monnaie, Present Perfect vzw, The GMEM Marseille, Actoral Marseille en Les films de Force Majeure 

Avec le soutien de
Federation Wallonie-Bruxelles, International Film Festival Marseille FID, Camargo Foundation, IRCAM, CNC DICRéAM, Thank you & Good Night Production, Interreg V Euregio Meuse Rhin & Wallonia, Tax Shelter du Gouvernement fédéral Belge & Österreichisches Kulturforum

Remerciements à
Aurélie Deloche, Julie Chenot, Fabienne Moris, Jean-Pierre Rehm, Bernard Foccroulle, Paul Aron, Anne-Lise Gobin, Ferdinand du Bois, Michael Lynch, Aurélie Bardaji, Bruno Münger, Boris Münger, Natacha Belova, Elisabeth Dégremont, Françoise Dodo, the residents and the caregivers of the Centre hospitalier Montperrin in Aix-en-Provence

Back to top
INTERVIEW DE JORGE LEÓN PAR ISABELLE DUMONT

En 2014, le cinéaste et metteur en scène Jorge León réalisait Before we go, proposition cinématographique audacieuse filmée à la Monnaie, où trois personnes en fin de vie rencontrent des chorégraphes, acteurs et musiciens pour partager une expérience unique questionnant la mort à travers la danse, la musique et le silence. 

Avec le projet Mitra, dont la version scénique constitue le premier volet – le deuxième étant un film, actuellement en cours de montage –, Jorge León croise cette fois le cinéma, l’opéra et la performance pour donner voix au cri lancé par une femme depuis les entrailles de l’enfermement
et de l’isolement. 

Cette femme s’appelle Mitra Kadivar, elle est psychanalyste à Téhéran. En décembre 2012, elle envoie un SOS à un collègue français, Jacques-Alain Miller, qui tente par échanges de mails de la faire libérer de l’hôpital psychiatrique où elle vient d’être internée. À partir de cette correspondance saisissante, le spectacle Mitra rend compte du combat de cette femme pour être entendue et témoigne de la résistance de notre humanité, fragile et rebelle à tout ce qui l’écrase.

Avec Mitra, nous sommes face à une figure féminine puissante, subversive…

Jorge León L’éthique de solidarité place chaque protagoniste de ces échanges dans une situation de risque et d’inconfort. Cette éthique les enjoint à assumer leur engagement. C’est un des axes forts qui émane de ces échanges de mails. Oui, Mitra est en passe de perdre mais elle ne perd pas son sang-froid et peut compter sur des solidarités pour la tirer d’affaire… Il ne s’agit pas d’un happy end pour autant, mais proposer comme personnage d’opéra une femme « intraitable » – jusqu’au sens clinique du mot –, une femme qui assume son destin, a soif de justice et ne se place jamais en position de victime me paraît plus que jamais important.

La partition musicale et vocale est au centre de cette version scénique.

Elle a été écrite par Eva Reiter – et George Van Dam pour les parties chorales. Leurs compositions ont été enregistrées par l’Ensemble Ictus et six jeunes chanteurs de la MM Academy. Ce qui m’intéresse avant tout dans cette transcription musicale, c’est de dépasser le présent de l’évènement pour le déployer dans l’intemporel du mythe. De transformer un document prosaïque, une correspondance sur le net en une proposition scénique qui flirte avec les codes de l’opéra. De prolonger la portée des mots par l’amplitude du chant. Il ne s’agit en aucun cas d’une interprétation journalistique, documentaire de ces échanges, et en même temps la composition se nourrit d’éléments de la réalité de Mitra, de ses mots qui se transforment en aria. Il s’agit donc de créer les conditions idéales pour que le spectateur-auditeur perçoive au plus près l’impact des mots, tant au niveau du sens qu’ils produisent que de leur capacité à agir sensoriellement.

C’est un espace d’immersion que vous proposez au public, qui combine son, texte, image et performance live.

Le dispositif tente une circulation, un équilibre entre ces diverses formes d’expression. Il met en tension la matérialité du corps, de la voix sur scène et l’immatérialité que constituent les échanges digitaux, la musique spatialisée et les images projetées sur écrans. Simone Aughterlony et Claron McFadden se relaient et se complètent pour incarner la puissance d’Être et le désir de justice lorsque ceux-ci sont menacés.

Back to top

Jorge León a étudié la cinématographie à l’INSAS à Bruxelles. Il s’est très rapidement intéressé aux documentaires. Il a croisé plusieurs artistes de scène réputés (Olga De Soto, Meg Stuart, Benoît Lachambre, Simone Aughterlony...). Ces rencontres ont donné lieu à de nombreuses collaborations artistiques. Ses productions les plus récentes, Before we go (2014), Vous êtes servis (2010) et 10 min. (2009), sont largement diffusées dans les festivals internationaux et ont remporté plusieurs prix (entre autres le prix FIPRESCI  - le prix de la critique internationale - en 2015). Parallèlement à la projection de Vous êtes servis au Kunstenfestivaldesarts de Bruxelles, León a présenté Deserve, une représentation théâtrale réalisée en collaboration avec Simone Aughterlony. Ensemble, ils ont développé leur collaboration avec la représentation UNI*FORM qui est passée en première au Theater Spektakel Zürich en 2015. Le scénario de son prochain film, Mitra-Events unfolding, a décroché le prix du FIDLAB de Marseille. Le film est en phase de production.

Back to top