Mal – Embriaguez Divina

    27/05  | 20:15 - 21:45
    28/05  | 20:15 - 21:45
    29/05  | 20:15 - 21:45
    30/05  | 20:15 - 21:45

€20 / €16
±1h30

Mouvements éclatés, percussions, visages déformés et rythme effréné : la danse de Marlene Monteiro Freitas est un univers de métamorphose et de surdétermination, qui à la fois bouleverse le public par son incroyable puissance, et permet de creuser au plus profond de l’intimité de la nature humaine. Dans sa nouvelle création Mal — Embriaguez Divina, elle propose une performance intense qui donne corps à la fascination humaine pour le mal et le malaise. Longtemps le mal fut incarné sous la figure du Diable, connue dans d’autres traditions comme l’Antéchrist, Satan, Léviathan ou Lucifer. Il était associé à l’image du/de la sorcière, du/de la magicien(ne), de la femme, de l’animal, de l’hybride et du/de la mutant(e) etc. C’est le point de départ du Mal de Marlene Monteiro Freitas. Un groupe, présenté sous forme de chœur installé dans une tribune, est en proie à de sinistres visions, des témoignages toxiques, des impressions bactériennes, des faits pourris. C’est une chorégraphie où le Mal lui-même se déplace au sein de ses propres références, à la croisée du discours religieux, moral, éthique, politique et judiciaire. Après le succès mondial de Bacchantes, Marlene Monteiro Freitas revient à Bruxelles – sur la grande scène du Théâtre National – avec un travail chorégraphique unique et énergique.

Face à la crise du SRAS-CoV-2, nous avons dû annuler ce projet

Présentation : Kunstenfestivaldesarts-Théâtre National Wallonie-Bruxelles

Choreographie: Marlene Monteiro Freitas
Avec : Andreas Merk, Betty Tchomanga, Hsin-Yi Hsiang, Jelena Kuljic, Majd Feddah,
Mariana Tembe, Miguel Filipe, Samouil Stoyanov et Walter Hess
Assistant : Lander Patrick
Lumières et scénographie : Yannick Fouassier
Assistant scénographie : Miguel Figueira
Régisseur général : André Calado
Recherches : Marlene Monteiro Freitas, João Francisco Figueira
Dramaturgie : Martin Valdés-Stauber
Production : P.OR.K et Münchner Kammerspiele
Distribution : Key Performance  

Coproduction : Biennale de la danse de Lyon 2020 et Pôle européen de création —
Ministère de la Culture / Maison de la Dance en soutien de la Biennale de la danse de Lyon 2020, Culturgest, Kunstenfestivaldesarts, Künstlerhaus Mousonturm, NEXT festival, Ruhrtriennale, TANDEM Scène nationale, Teatro Municipal do Porto, Theater Freiburg, Wiener Festwochen, HAU Hebbel am Ufer

Performances à Bruxelles soutenues par : Ambassade du Portugal à Bruxelles et
Camões-Institute for Cooperation and Language

Back to top

Marlene Monteiro Freitas
Marlene Monteiro Freitas est née au Cap Vert où elle a co-fondé la troupe de danse Compass. Elle a fait des études de danse à P.A.R.T.S. (Bruxelles), à E.S.D. et à la Fundação Calouste Gulbenkian (Lisbonne). Elle a travaillé avec Emmanuelle Huynh, Loïc Touzé, Tânia Carvalho, Boris Charmatz, parmi d'autres. Elle a crée: Bacchantes – Prélude pour une Purge (2017) , Jaguar avec la collaboration de Andreas Merk (2015), D’ivoire et chair – les statues souffrent aussi (2014); Paradis – collection privée (2012-13); (M)imosa, co-crée avec Trajal Harell, François Chaignaud et Cecilia Bengolea (2011), Guintche (2010), A Seriedade do Animal (2009-10), A Improbabilidade da Certeza (2006), Larvar (2006), Primeira Impressão (2005), des œuvres dont le dénominateur commun est l'ouverture, l'impureté et l'intensité. En 2017, la Société Portugaise des Auteurs (SPA) a décerné à Jaguar le prix de la meilleure chorographie et, la même année, elle a été honorée par le Gouvernement du Cap-Vert pour ses réalisations culturelles. En 2018 a crée Canine Jaunâtre 3 pour Batsheva Dance Company. Toujours en 2018, La Biennale di Venezia a attribué à MMF le Lion d´Argent pour la Danse. Elle a une collaboration continue avec O Espaço do Tempo (PT). Elle a cofondé P.OR.K, structure de production basé à Lisbonne (PT).

Back to top