L’homme rare

    08/05  | 20:30 - 21:30
    09/05  | 15:00 - 16:00
    10/05  | 19:00 - 20:00
    11/05  | 20:30 - 21:30
    12/05  | 20:30 - 21:30

€18 / €15
1h
French → NL, EN

Contient des scènes de nudité

Déhanchements tantôts vifs, tantôt sinueux, ondulations et mouvements souples de reins, des cinq danseurs mis en scène par la chorégraphe franco-ivoirienne Nadia Beugré, on ne verra pas le visage. La chorégraphie qui les relie et qu’ils exécutent uniquement de dos, se nourrit de techniques et de styles de danses utilisant principalement le bassin. De par leur usage insistant des fessiers, ces pratiques se voient qualifi ées de plus féminines et mettent à l’épreuve voire ébrèchent une masculinité durement construite et assimilée. Des caractéristiques que Nadia Beugré retrouve par exemple dans le funk carioca, interprété ou pastiché par des hommes à la masculinité affirmée, et donnant naissance à de nouveaux courants. Partant d’un jeu brouillant nos perceptions du genre en inversant les attributs masculins / féminins, la chorégraphe place le public dans une situation de voyeurisme qu’elle associe au fruit de ses recherches sur l’appréhension du corps, notamment noir et masculin, dans l’Histoire et aujourd’hui. En référence à une série de photos de marchés aux esclaves en Côte d’Ivoire que l’artiste a consultée, L’homme rare devient aussi une réflexion sur le regard marchand porté par les Européen·nes sur les corps noirs, et sa persistance aujourd’hui.

Voir aussi : Artist talk

Présentation : Kunstenfestivaldesarts-Théâtre Les Tanneurs

Création et chorégraphie : Nadia Beugré
Interprètes : Kaolack, Lucas Nicot, Daouda Keita, Nadim Bahsoun, Vadel Guei
Direction technique et lumières : Anthony Merlaud

Production : Studios Kabako / Virginie Dupray, avec le soutien de Latitudes Contemporaines

Coproduction : Kunstenfestivaldesarts ; Théâtre de la Ville ; Festival d’Automne à
Paris ; Montpellier Danse 2019/2020 résidence de création à l’Agora, cité
internationale de la danse, avec le soutien de la Fondation BNP Paribas ; CCN2,
Centre Chorégraphique National de Grenoble ; Centre Chorégraphique National
d’Orléans – direction Maud Le Pladec ; Kunstencentrum Vooruit ; Musée de la
Danse, Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne ; BIT Teater
garasjen

Avec le soutien de : L’échangeur CDCN Hauts-de France (Studio Libre)

Back to top

Nadia Beugré
Nadia Beugré fait ses premiers pas dans la danse au sein du Dante Théâtre où elle explore les danses traditionnelles de Côte d’Ivoire. Elle accompagne Béatrice Kombé dans la création de la compagnie Tché-Tché en 1997. Récompensée de plusieurs prix internationaux, la compagnie se produit et donne des ateliers dans de nombreux pays.

Elle crée ensuite le solo Un espace vide : Moi présenté en Angleterre, en France, au Burkina Faso, en Tunisie, aux Etats-Unis. Elle passe par la formation Outillages Chorégraphiques (Ecole des Sables de Germaine Acogny, Sénégal) puis intègre en 2009 la formation artistique Ex.e.r.ce - Danse et Image (direction artistique de Mathilde Monnier) au Centre Chorégraphique de Montpellier, où elle commence à travailler sur son solo Quartiers Libres. Cette création sera présentée tout d’abord au Théâtre de la Cité Internationale à Paris, puis aux Etats-Unis, dans de nombreuses villes françaises et européennes ainsi qu’au Brésil. 

Nadia crée en 2015 sa première pièce de groupe Legacy au Festival La Bâtie de Genève. Legacy a déjà été présentée au Théâtre de la Cité Internationale dans le cadre du festival d’Automne à Paris, au Holland Festival à Amsterdam (Pays-Bas), à Bergen (Norvège), Darmstadt (Allemagne), Strasbourg, Toulouse, Arles, Lille, Rennes, Munich. Sa création 2017, Tapis Rouge, inspirée de la forme courte présentée en 2014 aux Sujets à vif / SACD du festival d’Avignon, a été présentée à La Bâtie à Genève, au Festival d'Automne à Paris et au festival Montpellier Danse, entre autres.

Elle crée Roukasskass Club en 2018 et travaille actuellement à la création de L'homme rare, dont la première aura lieu en 2020.

Nadia Beugré a collaboré ou collabore avec différents créateurs comme Seydou Boro, Alain Buffard, Dorothée Munyaneza,  Boris Charmatz, Bernardo Montet et Faustin Linyekula. 

Elle est artiste associée au Vooruit de Gand – Belgique (2017 – 2021).

Back to top