Forensic Oceanography

    23/05  | 18:00 - 19:45

Avec : Charles Heller, Mamadou Bah, Nora El Qadim et Cécile Vanderstappen
Pensé par : Forensic Oceanography 
Gratuit

Alors que la migration constitue un sujet central des élections européennes, elle est le plus souvent abordée du point de vue du droit souverain des États qui composent l’UE et de leurs citoyens à accepter ou à exclure les migrants. Les désirs et droits des citoyens et des migrants des pays du Sud sont exclus du débat, tout comme les relations inégales qui lient historiquement l’Europe au reste du monde. En conséquence, le conflit de mobilité dont la Méditerranée est la plus grande faille continue de se perpétuer. Comme le montre l’installation vidéo Liquid Violence (violence liquide) de Forensic Oceanography, ce conflit et les politiques migratoires européennes conçues pour enrayer la mobilité des migrants ont transformé la mer en un liquide létal. Lors de cette table ronde, Forensic Oceanography réunit des chercheurs et des activistes pour proposer un forum autour de la Méditerranée afin de resituer la migration et le traçage des frontières dans le champ des relations inégales entre l’Europe et les pays du Sud, dont les racines résident dans l’histoire coloniale. Comprendre ce champ de relations est selon nous la condition pour forger des visions et des pratiques politiques susceptibles de mettre fin au conflit actuel sur la mobilité.

À voir aussi: Forensic Oceanography, Liquid Violence

Charles Heller est chercheur et cinéaste. Son travail se focalise depuis longtemps sur la politique migratoire. Il est actuellement post-doctorant à l’Institut des Hautes Études internationales et du Développement à Genève, où il mène une recherche soutenue par le Fonds National Suisse (FNS). Il collabore avec Lorenzo Pezzani depuis 2011 et co-fonde avec lui Forensic Oceanography, un projet basé à Goldsmiths, University of London qui examine de manière critique la politique de frontières militarisées en Méditerranée. Leur travail collaboratif a généré des rapports en matière de droits humains, des articles académiques, ainsi que des vidéos exposées au niveau international. 

Mamadou Bah est guinéen, militant et membre du CADTM Belgique (Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde).  

Nora El Qadim est maîtresse de conférences en science politique à l'Université Paris 8, membre du CRESPPA-Labtop et de l'Institut Convergences Migrations. Ses recherches portent sur les politiques migratoires européennes et africaines, et sur la place des migrations dans les relations internationales. Elle est l'autrice de l'ouvrage Le gouvernement asymétrique des migrations. Maroc/Union européenne (2015) et de nombreux articles sur le sujet.

Cécile Vanderstappen est chargée de recherche et de plaidoyer Migrations et Développement au CNCD-11.11.11 (coupole des ONG Nord-Sud en Belgique Francophone).

Back to top