Web of Trust

Théâtre de la Vie
  • 06/05 | 20:30
  • 07/05 | 20:30
  • 08/05 | 18:00
  • 12/05 | 20:30
  • 13/05 | 20:30
  • 14/05 | 20:30
  • 15/05 | 18:00

€ 16 / € 13
± 1h 45min

Rencontrez les artistes après la représentation du 7/05

En 2003, dans Or Press Escape, Edit Kaldor avait dépeint un sentiment lancinant de solitude digitale. En 2016, la metteuse en scène hongro-américaine parcourt les territoires obscurs de la toile mondiale. Avec Web of Trust, elle transporte un réseau social dans la salle de théâtre. Un groupe hétéroclite de participants vivant aux quatre coins du monde sont rassemblés par leur mécontentement grondant. Ils forment une vaste communauté d’individus guidés par la contestation et l’instinct de survie. Ensemble, ils élaborent une feuille de route pour une société différente. Le spectacle navigue dans un espace virtuel ou des personnes réelles, à la fois libérées et isolées par l’hyperconnectivité, tentent d’imaginer des solutions pour un monde meilleur. Combien de clics, de tweets et de likes faut-il pour allumer une révolution ? Web of Trust est un théâtre 2.0, profondément innovant, qui circule de l’écran vers le monde.

Concept
Edit Kaldor

En collaboration avec
Gigi Argyropoulou, Lisa Skwirblies, Bojan Djordjev, Jurrien van Rheenen, Joris Favié, Nele Beinborn, Rufino Henricus, Martin Kaffarnik, Oleg Myrzak, Meike Jansen, Giorgi M., Ivo de Kler, Rudy Keijzer, Aleksandra Jarocka, Nele Beinborn, Velvet Leigh, Michel Bezem, Jana Mendelski, Ivo de Kler, Tirza Gevers, Rodrigue Peguy, Richard Djif, Alexander Nagel, Sylvain Vriens, Koen Berghmans, Juliette Vrancken, Myriam Mezghad, Agnès Ader, Elke Gutiérrez, Gert Bouquiaux, Marollywood, Woningen 123 Logements, Pierre Olivier Perret & autres

Produit par
Edit Kaldor/Stichting Kata (Amsterdam)

Présentation
Kunstenfestivaldesarts, Théâtre de la Vie

Coproduction
Kunstenfestivaldesarts, Dublin Theatre Festival, HAU Hebbel am Ufer (Berlin), SPRING Performing Arts Festival (Utrecht), Vooruit (Gand), Contemporary Arts Center (Cincinnati)

Avec le soutien de
City of Amsterdam, Performing Arts Fund Netherlands, Open Latitudes Network, Onassis Cultural Center (Athènes)

Projet coproduit par 

NXTSTP, avec le soutien du Programme Culture de l’Union Européenne

Back to top

“Stop treating internet like it’s a different thing and start focusing on what you actually want your society to look like.”
Peter Sunde, fondateur de The Pirate Bay

Web of Trust introduit internet dans les salles de théâtre. Poussés par le mécontentement général face à la société et l’urgence d’y apporter une réponse, un groupe épars de personnes se constitue online pour mettre au point des alternatives aux structures qui influent sur leur vie.

En 2012 Edit Kaldor a entamé un long projet de recherche, Inventory of Powerlessness, rassemblant des personnes présentant différentsbackgrounds, avec pour objectif de collecter des connaissances sur cetaspect basique de la vie. Depuis lors le projet s’est développé, en étroitecollaboration avec une centaine de personnes basées dans différentesvilles d’europe. À travers une série de rencontres, d’ateliers de travailet de performances, un large panel de situations et de moments d’étatd’impuissance ont été explorés individuellement d’abord, collectivementsur une scène de théâtre, ensuite.

Web of Trust s’est construit, au fil des ans, de manière organique à partir de cette méthode de travail. Il s’agit d’une tentative de négociation avec le portrait, complexe, de la détresse, de l’angoisse et de l’humiliation que cet Inventaire a mis à jour. Il s’agit d’une idée. D’une expérience. Il s’agit de s’efforcer d’inventer un cadre propice à une intervention future. Il s’agit d’une proposition à tester, à éprouver.

Back to top

Edit Kaldor est reconnue sur le plan international comme une voix singulière dans le paysage théâtral. Elle travaille surtout avec des acteurs non professionnels et intègre souvent dans ses créations différents medias numériques, dont elle fait un usage à la fois sophistiqué et direct. Edit Kaldor est née à Budapest. Enfant, elle a émigré aux États-Unis avec ses parents, où elle a vécu pendant dix ans avant de revenir en Europe. Elle a étudié la littérature anglaise et le théâtre à New York et à Londres, et a participé en tant que collaboratrice artistique de Peter Halasz (Squat theater/Love theater, New York) à de multiples spectacles de théâtre et scénarios de films. Durant ses études à DasArts (Amsterdam), elle a commencé à créer ses propres pièces de théâtre, caractérisées par un mélange spécifique de formes théâtrales hautement conceptuelles et de thèmes existentiels. Elle vit actuellement à Amsterdam et travaille dans le monde entier. Ses œuvres, entre autres, Or Press Escape (2003), Point Blank (2007), C’est du chinois (2010), One Hour (2012), Woe (2013) et Inventory of Powerlessness (2012-2015) sont régulièrement présentées en Europe ainsi qu’en Amérique du Nord et du Sud, en Asie et en Égypte.

Edit Kaldor au Kunstenfestivaldesarts
2003 : Or Press Escape
2004 : New Game
2007 : Point Blank
2011 : C’est du chinois

Back to top