Il a été une fois

Halles de Schaerbeek

17, 18, 19 mai ­20:30
20 mai ­19:30
1h10
Vietnamien
Traduction simultanée en français et en néerlandais

Après Sécheresse et pluie qu’elle avait travaillé avec des paysannes âgées du Nord-Viêt-nam, Ea Sola emmène aujourd’hui seize adolescents pour chanter et danser le rituel d’une séparation. Ces adieux, l’ancienne légende du Seigneur-Dragon des Vastes Mers et de la Princesse des Hautes Cimes, les évoque sans s’y attarder. La chorégraphe en invente donc le livret avec le poète Nguyen Duy. Elle l’accompagne en développant les principes musicaux de la tradition Taï Tu. Et la légende de se fondre avec son histoire personnelle d’adolescente vietnamienne exilée en France. Le jeune femme s’est engagée dans ce qu’elle appelle “son secours”: pas une quête mais un lent processus de travail sur la mémoire, qui sans cesse la ramène du delta du Fleuve Mékong à celui du Fleuve Rouge, du Sud au Nord, dans les moissons de la terre. Sa sève.

Concept + chorégraphie: Ea Sola
Production: Compagnie Ea Sola, Théâtre de la Ville (Paris), Muziektheater (Amsterdam), La Filature (Mulhouse), kunstenFESTIVALdesArts
Avec le concours du Conservatoire supérieur des arts scéniques et du cinéma, et du Théâtre Trân huo Trang (Hô Chi Minh)
Avec le soutien du Ministère de la culture et de la francophonie, de L’Association Française d'Action Artistique, de l’Ambassade de France au Viêt-nam/Centre Culturel français, Département des Affaires internationales, de la Villa Médicis hors les murs, du Ministère de la culture/département des arts scéniques/département des affaires internationales (Viêt-nam), du Ministère des Affaires Etrangères (Viêt-nam), de l’Ambassade du Viêt-nam en France, d’Air France

Back to top