DERAILMENT

Gare de Bruxelles-Congrès / Station Brussel-Congres

50min

22/05 – 22:00
23/05 – 22:00
24/05 – 22:00
25/05 – 20:30

Performance debout

Metteuse en scène française installée à Bruxelles, Léa Drouet convoque différents types de pratiques artistiques et investit des espaces atypiques, cherchant à faire surgir une matière inconnue. Proches de la performance sonore, les formes expérimentales qu’elle produit relient la musique à l’espace à travers le mouvement des corps. Dans DERAILMENT , créé pour la gare du Congrès, un groupe d’une vingtaine de performers se déplace à travers le public. Munis chacun d’un magnétophone, ils forment une masse anonyme qui fait circuler des boucles harmoniques obsédantes. Mais soudain, un événement percute ce monde crépusculaire et fait dévier de leur route les atomes qui le composent, leur permettant ainsi de se rencontrer, de se singulariser et de « fabriquer de la matière ». Expérience sensorielle puissante qui redéfinit les contours de l’espace et de notre espace, DERAILMENT propose l’écart, le choc, l’hétérogénéité comme conditions d’une possible transformation. À découvrir !

Un projet de
Léa Drouet

Opérateur cassette deck ensemble
Clément Vercelletto

Concert
Jean-Philippe Gross, Arnaud Paquotte

Lumières
Matthieu Ferry

Assistante lumières
Marion Garaud

Artiste plasticien
Frédéric Bernier

Avec
Frédéric Bernier, Nicolas Patouraux, Rachel Sassi, Céline Beigbeder, Elsa Guenot, Nina Lombardo, Marie Deny, Jerome Giller, Laetitia Yallon, Isabelle Nouzha, Thomas Dessein, Rachid Hakara, Issouf Ibodio, Lola Chuniaud, Céline de Vos, Baptiste Conte, Numa Verrez, Catalina Rincon, Simon Loiseau

Ingénieur du son
Etienne Foyer

Chargée de production
France Morin

Présentation
Kunstenfestivaldesarts, Recyclart

Production
Kunstenfestivaldesarts, Vaisseau (Bruxelles)

Avec le soutien de
Théâtre la Balsamine, l’Épongerie, Ile asbl /Artist Project – Suitcase

Financé par
Agence Wallonie-Bruxelles Théâtre-Danse

Merci à
Zinnema

Back to top

DERAILMENT

La gare de Bruxelles-Congrès est ventilée par un système d’aspiration de l’air vicié aux extrémités des quais et par un système d’apport d’air frais dans le hall central. C’est dans cet espace que nous avons travaillé, avec ses courants d’air et le bruit des trains qui passaient sous nos pieds.

Nous faisons coexister à la fois un univers sonore et visuel, propice à la rêverie, et une appropriation d’objets usuels présent dans le lieu. L’idée est de fabriquer une anthologie de la transformation. C’est une forme composite qui pourrait être un étrange rituel du changement. Ces changements pouvant prendre la forme d’un déplacement, d’un mouvement physique, sonore ou lumineux, d’un choc ou d’objets qu’on remplace et qu’on détourne.

Back to top

Léa Drouet (1982) est une metteure en scène et scénographe française née à Villeurbanne. Elle est diplômée de l’Institut National Supérieur des Arts de la Scène de Bruxelles (INSAS) en section mise en scène. Elle est installée et travaille à Bruxelles depuis 2010. Elle reçoit son premier soutien du Ministère de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles en 2011 et entame une série de collaborations avec des musiciens de la scène expérimentale bruxelloise et française. Son travail évolue entre l’installation (qu’elle soit liée à la lumière ou au son), le théâtre et plus récemment le mouvement. Elle fonde Vaisseau en 2014, une structure de production qui tente de s’adapter aux projets mixtes, entre théâtre, danse, concert, performance ou installation.

Back to top